vendredi 28 avril 2017

Entre deux tours


Bruno Mocher cumule les idées originales. Cette année, pour sa marque Generik, il a imaginé des shampooings habillés des caricatures des prétendants à l'élection présidentielle. Bien sûr, à ce jour, il n'en reste plus que deux. Il faut savoir, alors, lequel (avec ceux de son parti politique qui prendront les postes de ministres) le soignera au mieux les cheveux des français. 

Les ministres, députés et autres sénateurs ont une multitudes de sujets à traiter êndant leurs mandats. Et parfois, ils se penchent sur l'artisanat. On entend parfois parmi les publicités de la radio ou de la télévision que l'artisanat est le premier employeur de France  (2000 milliards d'euro, soit 25 % du PIB, et 7 millions de salariés). Et la coiffure est le plus gros secteur de l'artisanat français! C'est dire l'importance économique de cette profession malgré qu'elle soit découpée en très petites entreprises (principalement). 

La loi du 18 juin 2014 a pour objectif de "soutenir une offre commerciale et artisanale diversifiée sur le territoire français en favorisant le développement des très petites entreprises". Ça a l'air plutôt sympa comme programme. Dans tout cela, il y a une révision des baux commerciaux pour éviter que les loyers ne s'enflamme à la hausse, la création du régime unique de micro-entreprise (en remplacement de micro-fiscal et micro-social), plus de facilité pour accéder au régime de l'EIRL, la maîtrise des implantations de très grands ensembles commerciaux, et plein d'autres choses très utiles pour le travail mais très ennuyeuses à écrire pour moi et à lire pour toi. 
Cette loi a été proposée par Martine Pinville, élue socialiste. Ce projet à l'Assemblée nationale a obtenu 323 votes pour et 1 contre. Parmi ces 323 personnes, il y a 200 de la gauche, 16 écologistes, 4 centristes et 3 de la droite. Malgré ces 3 députés favorables, la majorité de l'UMP s'est abstenue. Ni pour, ni contre. Le seul vote contre cette loi vient de Jean Lassalle. Il aurait peut-être fallu que le texte soit rédigé en béarnais pour lui...
Mais pour ce vote, on peut noter des absents: les 2 députés FN du moment: Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Colard

La nièce de Marine Le Pen (qui pourrait être ministre si tatie devient Président) n'est pas toujours absente de l'hémicycle de l'Assemblée Nationale. Voici quelques-uns de ses votes:


mardi 25 avril 2017

Prends garde au... coiffeur


Ça avait mal démarré: je suis arrivé avec 3/4 d'heure de retard au premier rendez-vous. Heureusement que les 7 coiffeuses déjà présentes connaissaient bien leur boulot et avaient commencé tous les préparatifs. Je suis alors parti à la découverte des multiples couloirs et escaliers du vieux bâtiment pour arriver dans un local exigu avec des postiches de barbes et moustaches sur les murs. Ce qui m'intéressait, ici, était un carton de crépons à cheveux. Lors de cette première journée, les filles et moi (j'étais le seul mec de l'équipe) avons prévu dans un grand coffre tout le matériel nécessaire pour coiffer les 30 choristes et figurants pour Carmen. Laetitia, chef coiffeuse-maquilleuse à l'Opéra de Nice, nous a expliqué les coiffures que nous devions réaliser pour les différents personnages et les changements à chaque acte.
Retard interdit lors de notre première répétition!


La course. Le monde dans tous les sens. Faire connaissance avec tous ceux dont nous devons nous occuper. La course. Prendre ses marques. Ne pas se tromper dans les changements d'accessoires et de coiffures entre deux actes. La course. 3 minutes pour poser 32 mantilles sur des filles qui doivent aussi se changer. Et toujours courir!
Au fil des jours, j'ai pu trouver un rythme, mieux comprendre les besoins de la mise en scène et arrêter de courir autant.


La bonne ambiance générale dans les coulisses de l'opéra et le bon déroulement des choses ont eu quelques entorses. Je repense à la mantille d'une jeune figurante qui manquait le soir de la représentation générale. Nous avons parcouru les couloirs de l'opéra de Nice sur plusieurs étages pour la chercher. Introuvable! Au moment du changement d'accessoire pour le 4° acte, la jeune fille en pleurs était désespérée de ne pas pouvoir terminer le spectacle pour lequel elle avait tant travaillé. Tout le monde venait s'en mêler pour savoir si nous n'avions pas oublié de chercher quelque part. In extremis, nous avons réussi à fabriquer une mantille afin qu'elle puisse continuer la représentation.
Un autre jour, la robe de Carmen a craqué sur scène. Très réactifs, des figurants se sont éclipsés pour aller chercher des épingles afin de consolider le vêtement. Les acteurs / chanteurs ont été très pro en faisant cela dans la plus grande discrétion.


Les machinistes ont eu aussi leur lot de sueurs froides avec le décor qui s'est bloqué et n'a pas voulu se mettre en place entre 2 actes. Ils couraient tous dans tous les sens en s'interpellant à travers les coulisses. Je sentais la panique et la tension qui montaient. Mais comme pour le reste, ils ont pu rapidement venir à bout de leur problème et laisser le spectacle se poursuivre. "The show must go on", comme chantait Freddire Mercury.


Les 4 semaines de répétitions puis de représentations à Nice et à Antibes se sont terminées avec beaucoup de sympathie (peut-être quelques amitiés naissantes) avec l'ensemble des équipes: coiffeuses, choristes, figurants, décorateurs, stylistes, habilleuses, etc. Grâce aussi à ses incidents qui font monter l'adrénaline et nous crée des souvenirs amusants et conviviaux.


J'attends maintenant le prochain spectacle. Mon avenir à l'Opéra de Nice est entre les mains de Laetitia et Fabienne :)




Carmen de Georges Bizet, d'après la nouvelle de Prosper Mérimée
Coproduction: Opéra de Nice Anthéa Antipolis
Direction musicale: Nicolas Krüger
Mise en scène et lumières: Daniel Benoin

Décors: Jean-Pierre Laporte

Costumes: Nathalie Bérard-Benoin, Françoise Raybaud

Vidéo: Paulo Correia, Alain Bérard

Carmen: Aurore Ugolin
Micaëla: Nathalie Manfrino

Frasquita: Amélie Robins

Mercédès: Marion Lebègue

Don José: Luc Robert
Le Remendado: Frédéric Diquero
Le Dancaïre: Michel Vaissière
Escamillo: Jean-Kristof Bouton
Moralès: Christophe Gay
Zuniga: Jean-Vincent Blot


Orchestre Philharmonique de Nice:
Vera Novakova, Robert Wächter, Reine Brigitte Sulem, Violaine Darmon, Isabella Piccioni, Marie-Anne Palayer, Eric Broudin, Kyung-Won Lim, Mark Sikora, Pauline Carpentier, Sylvie Campagne, Radu Gherghinciu, Tatiana Gourina, Orgesa Dylgjeri, Stéphane Dall'Olmo, Hélène Genvrin, Judith Le Monnier, Volkmar Holz, Hristiana Gueorguieva, Arnaud Chaudruc, Adrian Guti, Anne Merentier, Frédérique Herrmann, Jacques Butaye, Céline Tremblay, Didier Tropea, Pascal Roederer, Patrick Lee Barot, Lucie Mallet de Chauny, Jean-Pierre Morel, Magali Prévot, Hugues De Gilles, Liviu-Adrian Ionescu, Michael Henderson, Hélène Coloigner, Marino Zampieri, Elise Derobert, Marie-Joëlle Ribière, Aline Cousy, Estelle Brun, Julien Gisclard, Zela Terry, Victor Popescu, Thierry Trinari, Anne Bonifas, Pierre Delattre, Bénédicte Mulet, Thierry Palayer, Laurence Pons, Jan Szakal, Frank Touzé, Jean-Marie Marillier, Fabrizio Bruzzone, Jean-Michel Baile, Philippe Bonifas, Jean-Louis Landra, Florin Greco, Jean-Paul Heme, Isabelle Demourioux, Virginie Diquero, Pierre Marcoul, François Meyer, Serge Féral, Philippe Roy, Martin Lefèvre, Dominique Demersseman, Frédéric Richirt, Marc Duthilleul, François Dutreuil, Olivier Féral, Laurent Van Eenod, Pierre Bauler, Moïse Duhamelle, Bruno Caulier, Julien Heisse, Christophe Escavi, Hubert Apap, Hermann Ort, Franz Baumann, Jean-Christophe Haas, Axel Roberto, Jean-Claude Morisse, Jean-Christophe Pouget, Max Arbieu, Raphaël Patrix, Philippe Serra, Alain Goubaux, Philippe Biclot, Patrice Gauchon, Helvia Briggen

Partitions: Bernard Bertrand

Choeur de l'Opéra de Nice:
Yoon-Jung CHANG, Virginie MARASKIN, Sandrine MARTIN, Luisa MONTANARO, Corinne PARENTI, Liesel JÜRGENS, Nelly LACOSTE, Sandrine LENTGE, Suzanna WELLENZOHN, Isabelle BOURGEAIS, Cristina GRECO, Valérie DELEAU, Ivanka DENEVA, Barbara SIEJKA, Claudia CESARANO, Marie DESCOMPS, Sue-Jung IM, Sandra MIRKOVIC, Franck BARD, Emmanuel PERFETTI, Thierry RUSSO, Diego SAAVEDRA, Elio TROMBETTA, Hyoung-Geun YOU, Florent CHAMARD, Young-Ju CHANG, Georges KOLEV, Luben MASLAROV, François POUTARAUD, Thierry DELAUNAY, Eric FERRI, Joan HOTENSCHE, Stéphane MARIANETTI, Jean-Luc ZAKINE, Andrea FERRINI, Christophe GAUMISSOU, Dario LUSCHI
Choeur d'enfants de l'Opéra de Nice
coiffeurs, figurants, techniciens, décorateurs, stylistes, habilleuses, danseuse (pour ceux que je connais):
Laetitia, Fabienne, Anne-Marie, Chris, Fabienne, Audrey Arnaud, Laurent Micas, Mélissa Prat, Virginie Jolyet, Dorothée Marro, Cécile Cohen, Alice-Anne Monroché, Josiane Maria, Sophie Visentin, Jean-Baptiste Bouquinet, Jerome Chabreyrie, Heathcliff Bonnet, ...




dimanche 2 avril 2017

Défrise bien ou ne défrise pas

Avec l'arrivée du lissage brésilien à la kératine, il y a environ une dizaine d'années, les coiffures lisses ont pris le pas dans les tendances. Même les fabricants de défrisage se sont mis à la page en retravaillant les formules pour moins d'agressivité et de meilleurs résultats. Malgré cela, on voit, tous les jours, dans les salons de coiffure, des personnes qui ne veulent surtout pas recommencer l’expérience du défrisage. Leurs cheveux étaient cassés, impossible à coiffer sur les deux premières semaines avec plein d'épis. Et l'effet raide n'avait rien de flagrant.

Lorsque j'entends un client me raconter une telle histoire, j'ai une seule envie: retrouver le coiffeur qui a fait ça pour lui mettre une grosse baffe en lui hurlant d'aller se faire former avant de pourrir les cheveux des autres en encaissant leur argent.


Alors, plutôt que la violence de la gifle (surtout qu'ils sont trop nombreux. Je me ferais une tendinite à la main), je vais passer à l'étape formation dans cet article.


Une des première chose: tu dois vérifier la sensibilité des cheveux et utiliser le produit adapté. Si tu ne l'as pas, tu donnes un autre rendez-vous à ton client en attendant de le commander et de le recevoir. Sinon, tu expliques à cette personne que tu ne lui feras pas cette prestation, faute
de lui abîmer les cheveux (en général, c'est plus apprécier que de faire une grosse merde sur la tête qui va lui coûter cher et lui pourrir les cheveux).
Avec le bon produit en mains, tu contrôles le temps de pause qui conviendra selon le mode d'emploi. Ce temps de pause commence dès le début de l'application. En toute logique, il faut que l'ensemble de la chevelure en bénéficie. Ton application ne doit donc pas excéder 5 minutes. Et moins, si possible. Un défrisage n'est pas une couleur. Si tu l'appliques comme telle, tu peux déjà déchirer ton diplôme et changer de métier.


Tu te munies d'un peigne à très grosses dents. Pas un simple démêloir (de vraies grosses dents!) et d'une ou deux pinces. Ton minuteur déjà en route, tu déposes le produits très vite sur des mèches larges. Cette première étape ne doit pas être minutieuse ou précise, mais rapide et efficace.


C'est alors que tu lisses les cheveux dans le même sens (sans tirer trop fort), avec le gros peigne.
A ce moment, il t'est interdit de te barrer pour fumer ta clope, aller lire Gala ou vouloir rentabiliser en prenant un autre client. Tu ne dois pas lâcher ton défrisage durant tout le temps de pause. Avec les mains, tu plaques les cheveux pendant une minute ou deux. Puis tu peignes la chevelure en la faisant pivoter d'un quart de tour et tu recommences à plaquer l'ensemble du plat des mains. Au bout de 2 minutes, tu bouges encore les cheveux d'un quart de tour avec le gros peigne et tu plaques avec les mains... Ainsi de suite pendant tout ton temps de pause.
Pour changer la direction des cheveux, tu ne dois pas tirer dessus afin de ne pas les endommager. Pour le lissage, tu utilises la force de tes bras pour bien aplatir les cheveux et avoir un vrai résultat impeccable. Tu ne cesses de tourner autour de la tête qu'à la fin du temps de pause.

Cette rotation constante dans 4 directions différentes t'évitera de casser les cheveux à la racine ou d'avoir de faux épis qui empêchent ton client de se coiffer pendant plusieurs jours. Ça te permettra aussi de garder un léger volume naturel en racine afin de ne pas avoir les départs trop plats.

C'est lorsque le fixateur pause que tu peux enfin aller fumer, feuilleter, pisser ou faire ce que tu veux. Tu auras placé la chevelure sur un côté (plutôt qu'en arrière). Tu n'as pas besoin de rester à lisser pendant que ça agit.
Dernière étape importante: tu fais un soin. Soin qui devrait être inclus obligatoirement pour toutes les prestations de balayages, permanentes ou défrisages.


Partage cette méthode de travail avec tous tes collègues ou autres coiffeurs que tu connais. Mais aussi avec les profs de coiffure et les éducateurs des fabricants de produits. Il serait temps que tout le monde arrête de faire de la merde juste parce que c'est comme ça qu'on nous l'a appris au début de la carrière. 



mercredi 29 mars 2017

Les entrelacs des tendances pour 2017

Les tendances de la mode me font un peu penser au film Cube (les paranoïas et les meurtres en moins). Au fil du temps, on peut passer de l'une à l'autre qui se suivent dans une certaine logique. Certaines durent plus longtemps. On peut revenir à une ancienne et qu'elle paraisse un peu modifiée. Mais contrairement au film de science-fiction, la mode n'aura pas d'issue, pas de fin. Nous passerons éternellement de l'une à l'autre, et chacun par un chemin différent. 

Chris RustonOscar Alexander Lundberg et Claudio Pacheco se sont retrouvés dans l'effet wavy. Hélène Clément voyage sur des effets avant-gardistes quand Olivier Lebrun a revisité un look pixie froissé pour la belle Emma Watson. L'équipe du Bal des Créateurs a fait un beau passage par la furtive mode du splashlight. Enfin Loïc Masurel et Ludovic Geheniaux ont capté les doux effets du pastel. 

coiffure, photo, maquillage: Chris Rushton
modèle: Alexandra Paige Babiarz
coiffure: Oscar Alexander Lundbergproduits: Joico
photo: Andres De Lara
maquillage: Afton Radojicic
stylisme: Patrice Hall

coiffure: Claudio Pacheco
produits: L'Oréal professionnel
photo: Antonio Medeiros
maquillage: FashionStudioLab

coiffure et maquillage: Hélène Clément
photo: Nicolas Doussaud
modèle: Ysathis
coiffure: Olivier Lebrun
modèle: Emma Watson
photo: Jan Welters
maquillage: Jurgen Braun

coiffure: Le Bal des Créateurs
 (Christophe DurandJonathan LanfritGuillaume DouessinCristiano Batista)
produits: Montibel-lo

coiffure: Loïc Masurel
produits: Revlon professionnal
modèle: Romy Spikic

coiffure: Ludovic Geheniaux
produits: Eugene Perma

mardi 14 mars 2017

Shooting avec Emy

Emy Buffa est une très belle jeune femme qui bosse beaucoup. Elle est demandé pour de nombreux shootings et défilés. Mais comme tout le monde, entre deux boulots, elle aime se faire plaisir en choisissant ce qu'elle veut faire. Alors, elle a imaginé des scènes au bord de sa piscine, a choisi les tenue qu'elle voulait porter et a contacter une équipe. 
Alexandre Dalivoust, Amandine Poisson et moi avons partagé nos expériences et imaginaires à ceux d'Emy afin de donner naissance à ces très beaux clichés. 

coiffure: Laurent Micas
photo: Alexandre Dalivoust
modèle et stylisme: Emy Buffa
maquillage: Amandine Poisson

coiffure: Laurent Micas
photo: Alexandre Dalivoust
modèle et stylisme: Emy Buffa
maquillage: Amandine Poisson

coiffure: Laurent Micas
photo: Alexandre Dalivoust
modèle et stylisme: Emy Buffa
maquillage: Amandine Poisson

coiffure: Laurent Micas
photo: Alexandre Dalivoust
modèle et stylisme: Emy Buffa
maquillage: Amandine Poisson

coiffure: Laurent Micas
photo: Alexandre Dalivoust
modèle et stylisme: Emy Buffa
maquillage: Amandine Poisson


coiffure: Laurent Micas
photo: Alexandre Dalivoust
modèle et stylisme: Emy Buffa
maquillage: Amandine Poisson

 


dimanche 12 mars 2017

Green spirit of superheroes


Avec cette collection, Gianni Bach veut faire entendre sa colère. Colère sur l'égoïsme social. Colère sur la violence. Colère sur les guerres. Colère sur des innocents victimes d'atrocités.
Le coiffeur portugais a alors imaginé des super-héros porteurs de messages de solidarité et d'égalité via un esprit vert, symbole de la nature, de l'espoir et de la paix.

coiffure, maquillage et stylisme: Gianni Bach avec Davines, SLA Paris et AM One
modèle: Maria Salvador
photo: Pedro de Vilhena assisté de Isabel Rebordão
direction et édition: Paulo Lammy
production: Clàudio Xavier
remerciements: Academy of Dance and Performing Arts


coiffure, maquillage et stylisme: Gianni Bach avec DavinesSLA Paris et AM One
modèle: Duarte Garcia
photo: Pedro de Vilhena assisté de Isabel Rebordão
direction et édition: Paulo Lammy
production: Clàudio Xavier
remerciements: Academy of Dance and Performing Arts

coiffure, maquillage et stylisme: Gianni Bach avec DavinesSLA Paris et AM One
modèle: João Caeiro
photo: Pedro de Vilhena assisté de Isabel Rebordão
direction et édition: Paulo Lammy
production: Clàudio Xavier
remerciements: Academy of Dance and Performing Arts

coiffure, maquillage et stylisme: Gianni Bach avec DavinesSLA Paris et AM One
modèle: Duarte Garcia
photo: Pedro de Vilhena assisté de Isabel Rebordão
direction et édition: Paulo Lammy
production: Clàudio Xavier
remerciements: Academy of Dance and Performing Arts




dimanche 29 janvier 2017

Shooting avec Jasper

J'ai connu Jasper Hanebuth lors d'une tournée de shows en Allemagne. Nous présentions un spectacle assez long (3h30) pour L'Oréal professionnel. Des danseurs investissaient alors parfois la scène pour alterner avec les coiffeurs. Jasper était de ceux-là. Alternant entre l'Opéra de Francfort et le Lido, c'est à un de ses séjour à Paris que nous avons réalisé cette séance photo. Dans cet appartement au style pur et avec la vue sur la place de la République, Jasper a su me donner l'intensité de son regard. 

photo: Laurent Micas
modèle: Jasper Hanebuth

photo: Laurent Micas
modèle: Jasper Hanebuth

photo: Laurent Micas
modèle: Jasper Hanebuth

photo: Laurent Micas
modèle: Jasper Hanebuth



dimanche 22 janvier 2017

L'homme égérie

En 1914, la jeune Mabel Williams se brûlait les cils et les sourcils. Avec son frère, ils développèrent alors le premier mascara puis donnèrent naissance à Maybelline. Après beaucoup de produits développés et plusieurs rachats, la marque originaire de Chicago fait partie du groupe L'Oréal depuis 1995.
Comme toutes les maisons de cosmétiques, Maybelline collectionne les superbes égéries. Cris Urena, Jourdan Dunn, Christy Turlington, Emily DiDonato, Frida Gustavsson, Adriana Lima sont de ces nombreuses ambassadrices de la marque.

Manny Gutierrez

Aujourd'hui, Maybelline (et L'Oréal avec) passe un cap avec pour nouvelle égérie: Manny Gutierrez, un homme. Mais pas un homme à la George Clooney ou Jude Law. Manny est plus proche de Nicki Minaj ou Lady Gaga, côté maquillage. Ce jeune homme de 25 ans pourrait certainement se maquiller dans le noir, tellement il maîtrise parfaitement le sujet. Et c'est aussi pour cela (et tous ses nombreux fans) que la firme américaine l'a approché. En effet, Manny a beaucopu de "followers". Mais vraiment beaucoup!! 553'ooo sur Twitter, 2'250'000 sur Youtube et plus de 3 millions sur Instagram.

Manny Gutierrez

Maybelline n'est pas seule à se tourner du côté des mecs stars du make-up, pour leur image. James Charles (17 ans) est chez Covergirl et Thomas Halbert (19 ans) chez Mac.

Thomas Halbert sur InstagramYoutube et Twitter

James Charles sur InstagramYoutube et Twitter

PS: autre actualité de Manny Gutierrez sur le magazine Têtu

vendredi 20 janvier 2017

Shooting avec Beatriz

C'est entouré de trois superbes femmes que nous avons réalisé ce shooting. Cela fait plus de trois ans que je me joins à Lucie Werner pour des séances photo. Elle est toujours fraiche, dynamique et a plein d'idées très sympa pour faire de belles réalisations. 

photo: Lucie Werner
coiffure: Laurent Micas
modèle: Beatriz Fortunato
maquillage: Marie Baillon

photo: Lucie Werner
coiffure: Laurent Micas
modèle: Beatriz Fortunato
maquillage: Marie Baillon

photo: Lucie Werner
coiffure: Laurent Micas
modèle: Beatriz Fortunato
maquillage: Marie Baillon

photo: Lucie Werner
coiffure: Laurent Micas
modèle: Beatriz Fortunato
maquillage: Marie Baillon

mercredi 18 janvier 2017

Qui peut me conseiller?

Tu as les cheveux un peu secs. Tu cherches un produit innovant pour les entretenir. Tu souhaites changer de tête. Tu veux connaitre les petits trucs des autres personnes pour avoir toutes les bonnes réponses.
Ces réponses, tu viens les chercher sur Internet: photos sur Pinterest, mini-vidéos sur Instagram, tutoriels sur Youtube, témoignages sur des blogs, articles dans la presse... Plein de pistes dans tous les sens avec des "conseils" qui sont parfois en contradiction les uns avec les autres. Mais d'où viennent ces conseils? Qui les écrit/filme/photographie? 

Si tu regardes de plus près, tu trouveras des adolescentes fans du magazine Ok Podium qui te racontent ce qu'elles ont fait durant leur enfance sur les Barbie. Les aficionados des recettes de grand-mères qui te disent qu'un œuf ou une rincée de vinaigre suffiront à laver et traiter tes cheveux. Des journalistes qui, parfois (souvent même), se contentent de recopier les textes des dossiers de presse qu'ils reçoivent. Mais alors, à qui peux-tu te fier pour avoir un vrai conseil pour avoir de belles coiffures et des cheveux en parfait état?

Frédéric Birault


Frédéric Birault est de ceux qui peuvent t'apporter la solution. Ses doigts magiques de coiffeur sont installés dans le 10° arrondissement de Paris. Et ses conseils magiques sont disponibles sur son blog Cut by Fred. L'ensemble de la presse féminine et de la presse coiffure encense ce coiffeur dans de nombreux articles. Il a collaboré aussi à plusieurs magazines afin d'apporter un point de vue professionnel sur les articles concernant les cheveux ou pour intervenir lors de shootings avec des mannequins ou des stars. Quelques célébrités lui ont confié leur image: Rossy De Palma, Lou Doillon, Audrey Tautou, Mélanie Laurent, les Brigitte, Christine and the Queens, et beaucoup d'autres!
Et surtout! tu trouveras un tas de vidéos pour te donner des petites astuces. Sur la coupe à avoir, comment sécher les cheveux bouclés, te faire une rapide attache, ou autres sujets. Il y a aussi certaines pensées de Fred qui vont au-delà du monde capillaire, mais ne manquent pas d'intérêt pour autant.

Fred a un blog, une page Facebook, un compte Instagram, Pinterest et Twitter. Tu ne peux pas le louper.

Les célébrités de Fred

Sinon, tu as aussi mes propres conseils pour te coiffer, ici :)

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas