jeudi 30 décembre 2010

Early winter

C'est en Avignon qu'Olivier Degroote travaille avec sa femme.
Il nous présente une collection hivernale avec une douce blondeur sur une coupe courte dégradée faussement plongeante.


Olivier Degroote par lui-même:

J'ai un parcours assez atypique qui commence par une formation d’imprimeur suivie de plusieurs petits jobs dans différents secteurs. A la veille de mes 25 ans, ma femme (coiffeuse aussi) et moi décidons d’acheter un salon de coiffure.
Voulant l’accompagner dans cette aventure, je décide de reprendre le chemin de l’apprentissage. Je m’inscris donc dans une école privé de ma région avignonaise (l'AFTEC) pour y passer avec succès le CAP et le BP.

Très vite, la passion pour ce nouveau métier ma gagne. Alors je commence à faire quelques séances photo afin de voir mon évolution au fil des mois. Ce qui me permets de comprendre qu’il faut que je me perfectionne en suivant des formations. J'ai donc suivi plusieurs stages aux méthodes anglo-saxonnes dans le centre d’Aix en Provence, Be Uk.

6 ans d’exploitation plus tard, nous décidons de vendre le salon pour changer d’orientation. C’est après ce virage que je suis contacté par la marque française Startec dans le but de démarcher et de former les coiffeurs à la bonne utilisation des produits de l'enseigne.
J'ai également participé à la dernière ligne de la marque qui sortira au printemps 2011.


photo: Dennis Liatti http://www.dennisphotoconcept.com/
coiffure: Olivier Degroote
http://www.olivierdegroote.com/
http://www.olivier.book.fr/
modèle: Coralie

Pour la série Early winter, je voulais donner un effet intemporel à la photo. Je suis donc parti sur un carré légèrement plongeant pour donner un style chic et facile à porter, avec un coiffage naturel, et ai demandé a mon photographe, Dennis Liatti,  de les travailler en noir et blanc.

En ce qui concerne les projets de photos, je travaille aussi bien pour des campagnes de publicité comme pour des particuliers qui désirent faire des books pour du mannequinat.
Passionné par le milieu de l’image, je continue de travailler en free-lance avec des photographes et des maquilleuses, afin de créer des styles aussi bien décalés que glamours, sophistiqués ou même naturels. Ce qui me permet de rester dans le coups en m’obligeant à m’informer sur les tendances à venir.

mercredi 15 décembre 2010

L'Ecosalon. Partageons nos idées durables

Lu sur Coiffure de Paris n°1163:


Montrer qu'un salon écolo n'est pas forcément bobo et cher, tout en ouvrant un dialogue responsable avec ses clients et ses voisins commerçants. Tel est le pari d'Olivier Delange avec l'Ecosalon.

Olivier Delange
Parce que le développement durable, c'est aussi utiliser l'existant, il s'est gardé de tout changer. Ça tombait bien, le local était déjà un salon de coiffure. Les postes de coiffage sont donc restés en l'état. Quant aux halogènes qui assurent l'éclairage au plafond, s'il a décidé d'en ôter quelques-uns, il attend patiemment que les autres cessent de fonctionner pour les remplacer par des LED, moins consommateurs d'énergie. Le 9 octobre, Olivier Delange a ouvert l'Ecosalon, rue Olivier de Serres, dans le XV° arrondissement de Paris. Un salon de coiffure qui se veut expert du développement durable et qui entend partager cette culture tant avec ces clients qu'avec les commerçants voisins. Vin bio et discussions autour de l'implication des PME et des TPE sur cette vaste question étaient donc au programme d'une soirée d'inauguration où l'on pouvait à la fois découvrir les aménagements du salon et échanger avec les acteurs du secteur. Rien d'étonnant, lorsqu'on sait que Loïc Fel, l'associé d'Olivier Delange, est aussi et surtout le responsable développement durable de l'agence de communication BETC Euro RSCG. C'est, d'ailleurs, ensemble qu'ils ont conçu l'Ecosalon, avec l'idée que le discours sur le développement durable devait dépasser les ONG et les grandes entreprises. De quoi se confronter à une réalité plus populaire et, dans le cadre d'un salon de coiffure, se départir d'une image "trop bobo et trop chère".
C'est un petit sacrifice et un pari, mais Olivier Delange a choisi de s'aligner sur les prix du quartier, et de ne pas répercuter le surcoût de son équipement et de ses fournitures à la clientèle. Car, côté produits, il a évidemment opté pour des gammes bio ou les plus naturelles possible - à l'huile d'argan par exemple, comme les produits Kaé ou Couleur Papillon -, qui sont souvent plus chères. Même chose pour son café, certifié Rainforest Alliance, une organisation qui œuvre pour la préservation de l'environnement par le développement d'une agriculture durable. Comme la gestion des déchets fait naturellement partie de sa démarche, il utilise d'ailleurs le marc, aux vertus antioxydantes, pour ses préparations capillaires.

Des soins sur-mesure fabrication maison
Car Olivier Delange, qui dit avoir un petit côté Rika Zaraï, a imaginé tout une série de soins sur-mesure qu'il fabrique lui-même. Avec du miel, du gingembre, des clous de girofle, mélangés à de l'huile d'amande douce ou de noix de coco. Et, s'il a déposé le nom Ecosalon, c'est justement parce qu'il ambitionne, dans un deuxième temps, d'avoir sa propre ligne de produits, pour ne pas dépendre des groupes pour son approvisionnement.
Dans ses choix durables, on note encore une peinture murale bénéficiant d'un écolabel européen pour sa faible émission de composés organiques volatils, des séchoirs en plastique recyclé à basse consommation, des noix de lavage indiennes pour le linge, des plantes et un étonnant meuble de stockage pour les cheveux coupés, imaginé pour cacher la tuyauterie des bacs déplacés lors du réaménagement du salon. L'avantage, c'est qu'il est ensuite possible de récupérer les cheveux et de les mettre au pied des plantes de la cour et, ainsi, les protéger du gel en hiver. Un embryon de recyclage. Mais, demain, il sera peut-être possible d'aller plus loin. Comme le note Loïc Fel, la marée noire dans le golfe du Mexique a montré que l'on pouvait monter une filière de valorisation industrielle pour les cheveux. Enfin, comme le développement durable passe aussi par le management, Olivier Delange, dont c'est le premier salon - il était auparavant coiffeur studio -, est allé choisir avec son apprenti le mobilier de la pièce de repos de 20 m² attenante au salon. Un espace conséquent, avec réfrigérateur et micro-ondes, qu'il juge crucial. "Il faut être bien dans sa peau et dans sa tête pour bien travailler", dit-il. Difficile de le contredire!

Bilan du MCB

Le Mondial Coiffure Beauté 2010 a explosé tous ses records.
Cette année, l'évènement a accueilli 66352 personnes sur les trois jours dont environ la moitié pour la seule journée de dimanche. Pour la précédente édition (2008), il y avait eu 35606 visiteurs.
En novembre dernier, c'était alors la rencontre des coiffeurs du monde entier face à 205 stands et 500 marques professionnelles.
Les shows ont eu lieu dans une salle accueillant 3900 spectateurs. Leur gratuité a permis à chacun de pouvoir y venir facilement.

mardi 14 décembre 2010

Au service des hommes

Lu sur Unique n°22:

Lorsque Marc Delacre a créée son institut pour hommes sur 750 m² au cœur du Triangle d'Or parisien, il a fait figure de pionnier. Vingt ans plus tard, l'histoire lui a donné raison puisque ce temple de la beauté masculine de désemplit pas.

Il faut dire que tout homme soucieux de son apparence et de son bien-être y trouve son compte. Aux services de coiffure classiques s'ajoutent les soins esthétiques les plus raffinés ainsi que de la restauration, sans compter un cireur. Sous la poigne énergique de l'hôte de ces lieux, une quarantaine de collaborateurs est aux petits soins d'une clientèle masculine de plus en plus exigeante. "Les divas, ce sont nos clients, pour nous", souligne Marc Delacre qui avoue: "je souffre quand un client n'est pas satisfait". La technique, l'accueil, la disponibilité sont les trois composantes essentielles qui régissent le comportement des collaborateurs.
"On est dans un monde de cruauté où l'image prévaut", reconnait Marc Delacre, "l'avantage physique constitue un atout majeur et aujourd'hui, les hommes n'ont plus aucun complexe à s'occuper d'eux et à faire des soins esthétiques ou capillaires. Par exemple, cela fait des années que je réclamais une gamme pour hommes. Ces derniers veulent du concret, une réponse à leurs problèmes. Lorsqu'ils sont satisfait, ils sont fidèles. Un bon exemple, c'est L'Oréal Professionnel Homme".
Pour fêter ses 20 ans d'existance, Marc Delacre a décidé de transformer son salon parisien en salon pilote, en y ajoutant notamment une salle de sport, et d'ouvrir une soixantaine de salons dans le monde, au Moyen-Orient, à Londres, Monaco, New-York...
 Le signe que la coiffure masculine se porte on ne peut mieux...


lundi 13 décembre 2010

ICB fait peau neuve

Lu sur L'Éclaireur n°527:

Après des années difficiles, la société d'intérim spécialisée dans la coiffure ICB tourne la page. Rachetée par Jean-Régis About le 2 novembre dernier, l'entreprise a pour objectif de conforter son savoir-faire traditionnel par le développement de marchés de niche, en plaçant des coiffeurs intérimaires dans des palaces parisiens comme le Ritz, le Georges V...), des studios photo ou même des ambassades. Pour cela, elle recherche des profils différents, tels que, notamment, des coiffeurs studio. Et mise sur le "capital sympathie" dont bénéficie toujours la société, selon son nouveau patron, ainsi que sur une stratégie de terrain et d'hyper-disponibilité, pour cultiver un esprit de proximité et de service à échelle humaine. Positionnée sur l'Ile-de-France, ou carrément l'international (Dubai, Jordanie, Dublin,...), ICB a revu son logo, planche sur un nouveau site internet et s'apprête à ouvrir un département "hôtesses".

Nouvel air

Lu sur Coiffure de Paris n°1163:


Vu chez Velecta Paramount, le dernier séchoir Flex Hybrid, gardé secret jusqu'au salon (MCB). Son moteur Brushless dure 10000 heures. Il pèse 70 grammes et est plus silencieux et plus rapide que les moteurs actuellement sur le marché. D'où la possibilité de réaliser un brushing de plus par jour. La forme de son prolongateur, mise au point avec un ostéopathe, permet de lutter contre les troubles musculosquelettiques (TMS). Une révolution.

mercredi 8 décembre 2010

Dernier concours de l'année

Pour la quatrième saison 2010 de Miss/Mister Hairdresser on Facebook, vous n'avez plus que 24 jours pour voter et choisir votre ou vos coiffeurs préférés.

Parmi les 22 concurrents de cette cession, Yann Taliercio nous présente une image originale.
Originale car c'est une coiffure masculine, ce qui est déjà rare dans un concours; parce qu'elle est en noir et blanc, ce qui est osé pour un métier où la couleur a une place importante et parce qu'il a fait un coiffage très travaillé pour une coiffure masculine sans pour autant lui donner un côté féminin.


Quelques lignes sur lui:


Yann Taliercio est un brillant nouveau talent de la mode internationale. Issu d’une famille où la coiffure a toujours été au cœur de la vie professionnelle,  cet artiste prometteur a grandi entre Carcassonne et l’Afrique. Il débute sa carrière dès 14 ans dans le salon de coiffure familial, prenant toutes les inspirations de ses pairs et témoignant d’une très grande précocité et maturité. Son but devient vite de devenir un acteur du style et de la mode mêlant une curiosité naturelle à une polyvalence technique. Après une montée en gamme dans les salons de la région, il explore les perspectives de son métier et enrichie sa connaissance grâce à de diverses formations de pointes et participe à de nombreux évènements (Fashion Weeks à Londres et Paris) où il s’illustre par sa créativité et son regard nouveau.  Le maquillage et le stylisme, s’impose ainsi dans sa carrière et il décide alors d’aller explorer les tendances nouvelles en Chine ou il développe en relation avec le service marketing la ligne de création d’un grand coiffeur pékinois et collabore avec de nombreux designers et créateurs sur les défilés et dans les studios où il propose de coiffures innovantes, maquillage ambitieux et mise en scène de shootings .
Désormais il travaille à Paris au service de stars et d’anonymes qu’il conseille et met en beauté avec un style racé influencé par ses nombreux voyages et riche de ses rencontres.


 Décryptage de l'image proposée par Yann Taliercio à ce concours:


Cette création est une rêverie sombre et romantique inspirée par un renouveau du rétro chic et de la mode dandy de la saison automne hiver 2010.
L’homme dans sa splendeur et son aspect hybride et androgyne est ainsi célébré par Yann Taliercio, qui  innove en utilisant des techniques jusque là consacrées à la mode féminine partant du principe que la révélation de la coiffure masculine constitue le parent pauvre de la tendance moderne.
Aventureux, il ose ici le traitement du cheveu en grosses boucles, coiffage réalisé grâce à des plaques céramiques GHD, dans une banane ‘seventy. Le cheveu est gainé et protégé grâce à un lait de protection L’Oréal professionnel et reste souple grâce à une laque à fixation moyenne et brillant avec un spray glossy TIGI.
La coiffure est considérée ici comme un mode d’expression esthétisant où le choix de mise en page à la fois original et moderne fait intégralement parti du processus de réalisation. Créer une coiffure selon Yann c’est aussi transmettre un univers, une mouvance et une sensibilité et n’est pas l’illustration mais le cœur de l’orientation du cliché à la fois sujet et sublimation de l’image.

mardi 7 décembre 2010

Les vidéos du MCB

Echos Coiffure a mis en ligne toutes ses vidéos faites lors du Mondial Coiffure Beauté.

Vous pourrez y retrouver, entre autres, Pierre Martin, président de la FNC, qui nous explique les projets d'avenir pour le MCB ou Laurent Decreton  dans les coulisses de son Color Show".

http://eurobest.be/echos/_FRA/galerie_echos_mcb2010_fra.php

dimanche 5 décembre 2010

Soin, lissage et défrisage...

Il me faut éclaircir un point de très grande confusion.
Le marketing a souvent tendance a jouer avec les mots, et notamment avec le mot "lissage".

Toujours pour une douce poésie à l'oreille des consommateurs, les noms changent au fil des années. Ainsi l'indéfrisable est devenu une permanente puis un assouplissement, les mèches se sont transformées en balayage et le défrisage est, depuis quelques années, un lissage.

Mais ce mot, lissage, est également utilisé pour le célèbre soin venu du Brésil.

Alors quelles différences entre les deux?

Trop frisé?

Ce bon vieux défrisage qui nous permet de réduire les boucles ou de faire carrément du raide est une modification de l'organisation des molécules au sein du cheveu. Cette opération est définitive sur la partie travaillée. Ce processus ne doit pas être utilisé sur des cheveux trop méchés ou trop sensibilisés.

Quant au soin brésilien, il s'agit bien en premier lieu d'un soin.
Ce soin est à base de kératine naturelle qui se fige dans les interstices du cheveu. Ce dernier retrouve alors un diamètre plus régulier sur toute sa longueur et un toucher plus soyeux. Avec le soin brésilien, il n'y a pas de modification des liaisons intercellulaires. Avec cet apport de kératine naturelle, le cheveu est comme "alourdi". La frisure parait donc moins importante et se coiffe surtout beaucoup plus facilement. La chevelure est d'une meilleure qualité palpable après ce soin brésilien.
Comme tous soins, celui-ci n'a rien de définitif. On pourra sentir ses effets pendant 3 mois à condition d'utiliser un shampooing e son conditionneur à la kératine en entretien à la maison.
Le soin brésilien est alors particulièrement recommandé aux cheveux très sensibilisés ainsi qu'aux frisures trop serrées ou "mousseuses".

samedi 27 novembre 2010

J-4


Mercredi, nous serons le 1° novembre. Ce sera la journée mondiale de lutte contre le SIDA. 
Cette maladie continue sa progression alors qu'il est si facile de l'arrêter: 
METS UNE CAPOTE!!!!!!!!!!!!!!!!!

Comme un slogan nous le dit: c'est le SIDA qu'il faut exclure, pas les séropositifs. Le dialogue et l'écoute sont toujours nécessaires.

Pour rappel:
Le VIH ne s'attrape pas en embrassant.
Le VIH ne s'attrape pas en serrant la main.
Le VIH ne s'attrape pas en mangeant ou en buvant ensemble.

Le VIH s'attrape par le sang, les sécrétions sexuelles avec les seringues et les activités sexuelles non protégées.

Ca fait du bien!

Éditorial de L'Éclaireur n°525:


"Ca fait du bien!": voila, résumé en 4 mots, le sentiment partagé par un grand nombre d'exposants, habitués ou non du salon, à la clôture du dernier Mondial Coiffure Beauté. Ces mêmes exposants qui, quand ça ne va pas, ne se gênent en général pas non-plus pour le signaler à qui de droit. Ce qui a fait tant de bien aux acteurs du secteur? Déjà, de voir de nouveau se tenir ce grand salon professionnel, pour lequel tout le monde a eu de légitimes inquiétudes, depuis l'annulation de cette dernière édition. Car "sauter" un session, c'est toujours très risqué. Dans le paysage des salon s professionnels, il y a eu des précédents, et certaines expos (sur le marché du bijou par exemple) ne se sont jamais relevées, l'évènement disparaissant simplement et purement du calendrier... Bien sûr, on savait que le MCB renaitrait de ses cendres mais, comme nous l'évoquions dans un récent numéro, le questionnement ambiant était palpable. Mais au final, dans le sentiment de satisfaction général qui flottait dans l'air à l'issue du salon, il n'y avait pas que du soulagement. Il y avait azussi, vraiment, de la joie. Celle d'avoir retrouvé une expo "telle qu'on ne l'avait plus vue depuis longtemps": c'est une expression qui est souvent revenue. Et qui traduisait, à l'évidence, le bonheur de voir de nouveau les visiteurs se présser dans les allées -voir même se conpresser...- et se masser davant les différentes scènes des stands. Beaucuop d'exposants nous l'ont dit: cette fréquentation -et l'excellent climat d'affaire qui allait avec- les a reboostés , et leur a donné envie de croire à un prochain retour à la normale, après deux années très difficiles pour le secteur. Alors, oui, il y a aussi eu quelques "couacs", et de beaux couacs , sur le plan de l'organisation et de la logistique (accès quasi impossibles aux retaurants et aux toilettes le dimanche, pour cause de queues énormissimes, un problème agravé par l'instauration en parallèle de la nouvelle interdiction de sortie du hall...). Mais les professionnels sont restés "cool" et se sont concentré sur l'exceptionnel taux de fréquentation de ce salon pas comme les autres. Une indulgence qui, espérons-le, ne conduira pas les organisateurs à relacher leurs efforts...


Par Eve Laborderie.

jeudi 25 novembre 2010

Comment je shampouine?

Puisque nous parlons coiffure, donc cheveux, il faut penser au commencement. Et le début, le premier entretien de la chevelure, c'est bien le shampoing!

D'abord, tu commences en allant chercher ton shampoing chez ton coiffeur. Oui, chez ton coiffeur!!! Et pas en grande-surface, merci! Le shampoing, c'est comme le reste, quand c'est professionnel, c'est toujours de meilleure qualité. Au fil des mois et des années, tu ne ressens pas tes cheveux de la même manière (tu les trouves secs, plats, rêches, mous, indisciplinés, gras, pelliculeux,...). C'est là que les quelques années d'études professionnelles que tu n'as pas faites aident ton spécialiste du traitement capillaire (ton coiffeur, quoi) à trouver le ou les produits idéaux pour ta tignasse en rébellion.

Une fois armé de ton flacon perso, te voila face à la douche. Si tu as un filtre à calcaire, c'est un plus.
Après avoir mouillée ta chevelure souillée, prends un peu de shampoing dans la main. Oui, un peu, il ne sert à rien d'enrichir plus que de raison Procter & Gamble ou Henkle en vidant la moitié du tube en une application.

Il faut masser le shampoing sur toute la tête. N'oublie pas les cheveux de la nuque! Je te dis ça, car c'est une chose que j'ai souvent constatée. Tu penses bien qu'en 17 ans de coiffure, j'en ai vu défiler chez moi des copines qui viennent "juste parce qu'elles t'adorent".....et surtout tes ciseaux! Alors des cheveux mal lavés (parce qu'elles font ça à l'arrache), j'en ai souvent soupé. Revenons à nos moutons (pauvres bêtes), te voila donc à masser délicatement ta crinière dans la mousse. Il faut, en effet, masser avec le gras des doigt ou la paume des mains et non avec les bouts des doigts armés des ongles qui ne font que des tranchés dans ton cuir chevelu. Si ensuite ça gratte ou si tu as des pellicules, tu te demanderas pourquoi aussi.....


photo: Laurent Micas
modèle: Laura Manaira


La phase suivante, c'est le rinçage. Là encore, évite de bâcler. Il faut penser à bien rincer. Et tous les cheveux! Oui,je le précise. Tu te souviens, je t'ai parlé de quelques copines qui sont mes meilleures amies..... Et nombre d'elles qui rincent la chevelure, sauf en nuque quand elles sont la tête penchée en avant. Alors fais bien attention et pense à tout rincer. La mousse du shampoing, c'est comme le dentifrice au coin de la bouche, il ne sert à rien d'en garder pour une prochaine fois lorsque ce doit être rincer.
Il faut également rincer longuement. Lorsque ce n'est pas suffisamment rincer, les cheveux sont lourds, ternes et poisseux.

Le cheveu est une matière très résistante, mais tu n'es pas obligé d'éprouver cette résistance lorsque tu les essores à la serviettes et lorsque tu les démêles. Tu as le droit d'être délicat et respectueux pour ta parure capillaire.


Au fait! Après ton shampoing, pense à faire un soin.

mardi 23 novembre 2010

Petite parenthèse quotidienne



La cliente: -Bonjour, je ne sais pas quoi faire. Je n'y arrive plus. Ca ne ressemble plus à rien. Qu'est-ce-que vous en pensez?


Le coiffeur: -Bonjour. Ah oui en effet, là, il faut faire quelque chose... Vous n'avez pas d'idée?
parce qu'avec le peu d'éléments que tu m'as donné ma chérie, c'est pas gagné, il va falloir questionner et trier.

-non pas trop. non mais tu t'imagines que si je savais couper, je serais à cette place et pas à la tienne plutôt.
  Çafait plusieurs jours que je dois venir mais c'est toujours très difficile de trouver un créneau
. Je n'en pouvais plus: avant-hier, j'ai coupé ma frange. Je crois que j'ai fait du dégât. Vous pourrez rattraper?

-évidemment, il y a toujours des possibilités.
ça pourra pas être pire de toute manière.

Et pour la couleur?

pour le peu qu'il en reste.

 
-bof. J'sais pas trop. C'était cet été, la dernière. Ça a très bien tenu.
mais heureusement que c'est l
'hiver maintenant et que je mets un chapeau pour cacher ce qu'il en reste.
 
-alors aujourd'hui, il faut reprendre les racines (les GROSSES racines!). On va faire un ton naturel, proche de votre couleur pour une bonne évolution dans le temps.
et éviter que tu aies si vite une tête de sorcière ou un balai espagnol en couvre-chef.


-oui, j'aime bien le naturel.
mais c'est toujours la même chose avec lui: "du naturel...", aucune nouveauté.

Je veux un truc JEUNE.


-
forcément, comme toutes l
es autres, elle voudrait ressembler à une photo travaillée à 80% par Photoshop.
Pour sûr, je ne vous ferais jamais le contraire. Je vous le promets.

tu y arrives très bien toute seule à te viellir, pauvresse.


-mes cheveux sont trop longs sur les épaules. Je pensais à une coupe plus carrée, vers le cou...
il faut tout lui dire. il devrait me faire un demi-tarif à la fin quand je fais son boulot.


-excellente idée! Et pile dans la tendance.

tu parles d'une coiffure jeune: le carré.

Ce sera très bien. Ca vous ira à mer
veille!

-bien sûr qu'elle est bonne mon idée. il s'im
agine même pas que je le maudit devant la glace, tous les matins, depuis 4 mois. pffft, gamin!
Merci beaucoup.


-mais vous êtes réchauffé, en simple chemise. Avec ce temps.

-vous savez, à l'intérieur, ce n'est jamais vraiment l'hiver.
encore à parler du temps, pour la sept, hui
tième... je ne sais plus. enfin au moins la septième fois depuis ce matin.
C'est vrai qu'on serait mieux en Espagne en cette saison.

-je vous comprends bien. J'irais moi aussi, si je le pouvais.
et c'est reparti. une fois de plus, il me parle d'Espagne. je vais encore avoir droit au menu détaillé de son dernier séjour à Barcelone...

Et ces fêtes? Ca se prépare?

-
mais que voila un autre sujet innovant pour un mois de décembre. félicitation, grand-mère!

Non, j'ai à peine commencé mes achats. Il me faut les faire dimanche.



-alors, comment trouvez-vous?

t'as plutôt intérêt à aimer parce que j'en ai 3, derrière toi, qui poussent pour prendre ton fauteuil et j'ai ni mangé, ni pissé aujourd'hui.


-c'est très bien. Merci beaucoup.
au moins quand c'est toujours pareil,
on n'a pas de mauvaise surprise.
J'ai 10 ans de moins. C'est parfait.

-
ben voyons, quinze à la douzaine même!
Et si vous revenez souvent, c'est le retour à la maternelle
assuré! j'en ai marre de répéter continuellement les mêmes phrases.

-
et ça fait déjà plus de 4 ans que ça dure, que je viens là, le voir...

-
et ça fait déjà plus de 4 ans que ça dure, qu'elle vient, que je la coiffe...







Une petite pensée pour toutes celles et ceux que je coiffe depuis 4 ans, 6 ans, 11 ans, ou même 13 selon les cas. Je vous aime toutes... et tous...
Merci

lundi 22 novembre 2010

Cindarella rebâtit son site internet

Lu sur L'Eclaireur n°524:

Le fabricant français de mobilier a mis en ligne le 6 novembre dernier son nouveau site internet. Les internautes peuvent y découvrir des informations détaillées sur les produits de la gamme, avec les différentes options possibles (tissus, matériaux), des photos, et peuvent télécharger leur notice d'utilisation. Ils sont avertis que le produit est une nouveauté ou au contraire qu'il est en fin de vie, ou encore qu'il est en promotion. Le site présente aussi une sélection de "bonnes affaires" (déstockage usine...) alimentée également par le mobilier présenté dans les showrooms des distributeurs. Côté interactivité, les internautes peuvent déposer leurs annonces de vente de mobilier, et même noter par un système d'étoiles les produits proposés par la marque. Catalogue, devis et newsletter sont également accessibles par le site internet. Enfin, une partie intranet (avec code d'accès) est réservée aux clients de la marque.

Cindarella

jeudi 18 novembre 2010

Elixir Ultime

Kérastase invente le soin des cheveux magnifiques: Élixir Ultime

A l'intérieur d'un flacon précieux, l'alchimie de 4 huiles légendaires pour sublimer la matière. Un nouveau geste de beauté inspiré des traditions millénaires et transformé en rêve de performance par la technologie d'aujourd'hui. Une nouvelle promesse de plaisir et d'efficacité créée pour vous par Kérastase.

4 huiles du monde entier pour une combinaison d'actifs antioxydants et émollients:
-huile de germe de maïs (Amérique centrale)
-huile de pracaxi (Amazonie)
-huile d'argan (Afrique du nord)
-huile de camélia (Asie centrale et orientale)


mercredi 17 novembre 2010

J-14

Avez-vous la preuve positive que vous n'êtes pas séropositif?
Avez-vous la preuve positive que votre partenaire n'est pas séropositif?

mardi 16 novembre 2010

L'1ssolente

Le concours Miss/Mister Hairdresser on Facebook accueille à ce jour 19 participants.

L'un d'eux est un jeune lorrain, Jérôme Fendt, qui partage son temps entre le salon, les coulisses des défilés et les shootings.

Pour sa collection L'1ssolente, Jérôme a voulu retranscrire un état d'esprit par la chevelure. L'état d'esprit d'une femme au planning surchargé, une femme qui va dans toutes les directions à la fois: au travail comme à la maison, sans oublier les lieux nocturnes. Il a choisi de réaliser ses photo dans une cage d'escalier car son héroïne court beaucoup et qu'on peut souvent la croiser dans les couloirs.

La limite de vote pour le concours est au 31 décembre.
Pour voter, il suffit de cliquer sur "j'aime" sous la ou les photos choisies...

 
L'1ssolente
Coiffure: Jérôme Fendt
Photo: Valeriane
Maquillage :Elodie C
Mannequin : Eva M
Styliste: C.COM.CA

J-15

Boris et Nadir

Dans quelques jours, la journée mondiale de lutte contre le SIDA.
Le dialogue et la communication sont toujours et plus que jamais d'actualité!

Cette vidéo de Boris et Nadir est un excellent exemple de la difficulté de parler d'un sujet aussi "terrifiant" que cette maladie incurable.

vendredi 12 novembre 2010

Coiffure tendance: le roux à tout prix

Lu sur Miss Coiffure Tendance:




Le roux, une couleur très tendance, permettra à chaque femme d’affirmer sa personnalité par son sublime éclat flamboyant et chaleureux.

Plus qu’une couleur, un réel atout de beauté

Tendance cheveux rouxChaque femme moderne est consciente que la beauté de la chevelure sous tous ses plans joue un rôle déterminant pour chaque image, chaque personnalité. La couleur en parallèle avec la coupe fait de chacune une personne unique. Aussi, depuis de nombreuses années, le roux n’a jamais été désuet, la preuve, d’innombrables vedettes hollywoodiennes se sont permis le luxe d’adopter cette couleur flamboyante, pétillante et sensuelle. Rousse de nature ou envie de transformation, le roux est toujours très tendance et met en valeur la silhouette chaleureuse d’une femme à la beauté authentique. Par ailleurs, pour celles qui se veulent être rousses à tout prix, faites confiances à votre choix et optez pour la meilleure nuance, cela en fonction de votre carnation.
Cette couleur regorge en effet toute une variété de nuances : acajou, cuivré, caramel, vénitien, flamboyant,…Ainsi, pour les femmes au teints mats, un roux cuivré ou acajou serait parfait pour elles. Par ailleurs, celles au teint jaunâtre seraient merveilleusement appréciées avec un roux caramel. Quant aux femmes aux teints clairs, elles ont carte blanche pour la nuance de roux de leur choix étant donné que cette couleur de peau est adaptée à tous types de tons, chauds ou froids. D’autant plus, le roux, un réel atout de séduction, est apprécié dans toute sa splendeur sur une belle, longue et soyeuse chevelure. Avec une coupe effilée, dégradée, lisse, ou bouclée, la rousseur est un vrai emblème de féminité et de sensualité.

La rousseur : spécificité, soin et entretien

Les rousses de nature ont réellement de la chance d’avoir cette couleur. Le roux est une couleur chaleureuse qui renvoie à une image de femme moderne, déterminée et espiègle tout en restant très glamour. Pas étonnant que de nombreuses brunes et blondes, ont franchi le pas pour adopter cette couleur chaude et éclatante. La métamorphose est tout simplement radicale, le rouge étant symbole de l’amour et de la passion. La nouvelle rousse renverra à une image de femme révolue, pleine d’énergie à revendre avec une extrême touche de sensualité. Pour celles qui veulent à la fois rester dans le coup et donner un maximum de rebond à leur image, le roux serait parfait. Ainsi, une couleur de cheveux est tout un concept, le roux, une couleur loin d’être désuète incarne une personnalité chaleureuse, pleine de joie de vivre, déterminée et très sensuelle.
Désormais, votre décision prise, après un petit tour chez le coiffeur, avec le roux de vos rêves, vous voilà maintenant métamorphosée et bien relookée. Néanmoins, votre sublime chevelure rousse flamboyante et renversante aura dès lors besoin de plusieurs soins pour maintenir son éclat ainsi que la beauté de votre chevelure. Pour un parfait entretien, c’est simple, vous devrez commencez par une alimentation saine et équilibrée. Par ailleurs, le choix de produits adéquats notamment une gamme complète de soins capillaires spéciale cheveux colorés s’impose. Pour plus de brillance et raviver la couleur, n’oubliez pas de rincer abondamment à l’eau froide après le lavage. Pour couronner le tout, pensez à appliquer quotidiennement un sérum toujours pour cheveux teintés. Avec votre sublime chevelure rousse éclatante, vous pourrez ainsi renverser plus d’un sur votre passage.

jeudi 11 novembre 2010

CVthèque de L'Eclaireur: le recrutement... on line!

Mettre à la disposition des employeurs une vaste "banque de CV" dans laquelle ils peuvent rechercher les profils de salariés qui leur conviennent, telle est l'ambition de la CVthèque en ligne désormais disponible sur le site de L'Eclaireur. Une vraie innovation dnas la profession!



On le sait, la coiffure affronte un véritable problème de recrutement. Nombre de salons ont du mal à trouver le profil de salariés qu'ils recherchent. En sens inverse, certains collaborateurs ont des souhaits très précis et ne trouvent pas forcément "chaussure à leur pied" dans leur région. La CVthèque en ligne de L'Eclaireur a pour mission de faire se rencontrer les uns et les autres, et de fluidifier le marché du travail dans la coiffure. C'est la première "banque de CV" en ligne de la profession!

Concrètement, depuis 6 mois, les collaborateurs ont été invités à déposer leur curriculum vitae sur le site, de manière totalement gratuite. Ils remplissent un formulaire standard mais peuvent aussi envoyer un CV personnalisé, ainsi qu'une photo. Pour ceux qui souhaitent rester incognito, il est également possible d'envoyer un CV anonyme. Enfin, le document peut être mis à jour à tout moment. Aujourd'hui, ce sont pas moins de 800 CV, toutes régions, tous niveaux de qualification, tous postes confondus, qui sont disponibles sur le site du journal: pour faciliter la tâche des recruteurs, ils sont triés selon différents critères: poste recherché, région, etc. Et ce, pour un prix attractif: à partir de 160 euro pour 10 jours d'abonnement. Bien entendu, avant de souscrire à ce service, le chef d'entreprise a la possibilité de savoir combien de candidatures correspondent exactement à sa recherche. L'intérêt de cet outil? Notamment, permettre aux employeurs d'entrer en contact non seulement avec les candidats en recherche active d'emploi, mais aussi avec ceux qui sont en poste et désireux d'évoluer. Il permet aussi de surmonter l'un des principaux écueils qui empêchent l'offre et la demande de postes de se rencontrer: l'éloignement géographique. En effet, de nombreux salariés sont prêts à changer de région, voire même désirent le faire, mais n'ont tout simplement pas accès aux possibilités d'emploi éloignés de chez eux. Il s'agit donc d'un outil spécialement bien adapté à l'artisan exigeant, en quête d'un profil bien particulier. Une place à pourvoir? Envie d'élargir l'équipe? Rendez-vous sur www.leclaireurhebdo.com, espace Recruteurs!

Rendez-vous en ligne

Avec prise de rendez-vous par internet

Recentrez-vous sur votre activité principale avec la solution rdvpratique.fr !


Partant du constat, que la gestion des appels téléphoniques quotidiens dans votre salon, est un frein pour votre activité, rdvpratique.fr vous propose de dématérialiser la prise de rendez-vous et favorise la prise de rendez-vous par Internet.

Vous n’avez pas tout le temps une secrétaire à disposition dans votre salon de coiffure.


Rdvpratique.fr vous apporte l’agenda professionnel combiné avec la prise de rendez-vous par Internet.

Proposez dès aujourd’hui un service novateur à vos clients, qui facilitera pour eux, comme pour vous la prise de rendez-vous. En effet le logiciel est à même, selon vos disponibilités préalablement définies, de proposer votre planning, aux clients souhaitant réserver une prestation dans votre salon.

Vous souhaitez connaitre le soin que désire votre client ? C’est tout à fait possible, selon vos critères, le client aura le choix en un clic, à l’ensemble de vos prestations.

Nous vous fournissons également des outils vous permettant d’optimiser votre base de données clients. Vous intégrez l’ensemble des paramètres que vous souhaitez connaitre (nombre de rdv pris, date d’anniversaire, techniques préférées, etc.).

J-20

1° décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA

Christophe Nicolas Biot à suivre...

Lu sur salon MCB/Hairworld:


« J-5 : Je découvre en avant première la toute nouvelle gamme SP Styling dont je suis l'ambassadeur et que je vais utiliser en back stage et sur scène pour la première fois en France. Mon impression sur cette nouvelle gamme avec son nouveau packaging glam et luxueux ? J' ADORRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRREEEEEEEEEEEEEEEE

J- 4 : Préparation de toutes les colorations des mannequins, modèles et danseuses au studio Wella à Paris de 9h à 18h. Ensuite, je file au studio, de danse cette fois-ci, pour les ultimes répétitions avec mimes, danseurs et mannequins, fin de la journée à 23h, je suis mort ......

J- 3 :... là , on ne rigole plus ... d'ailleurs n'a t-on jamais rigolé un jour, depuis le début de cette aventure? Je plaisante !!!
Le stress est à son comble et moi, assis par terre au milieu de mes postiches et perruques que je travaille et retravaille sans relâche jusqu'à "l'effet obtenu ", je n’en peux plus, hâte d'être à dimanche en back stage et de vous retrouver on stage pour vous faire découvrir mon "histoire ".
A Dimanche ! »

Cnb

Redken, la marque généreuse

 Lu dans Biblond n°16:

 Le 30 septembre dernier, c’était journée « Une coupe, un don » avec Redken France. Dans sept Studios et Académies, les femmes ont pu se faire couper les
cheveux par les Redken Artists pour 30 €, avec un duo shampooing/conditionner Redken remis en cadeau. L’ ensemble des dons de la journée a été reversé au fond de dotation de Marie Claire.

mercredi 10 novembre 2010

J-21

1° décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA

La Haute Coiffure Française, une image à défendre

Lu sur Miss coiffure tendance:


Haute Coiffure Française
La Haute Coiffure Française est un réseau de professionnels experts en la matière qui ont pour but de défendre l’image et partager de par et d’autre du monde l’art de la « haute coiffure » française.

Qu’entend-on par Haute Coiffure Française ?

La Haute Coiffure Française est un groupement de coiffeurs professionnels propriétaires de salons très prestigieux, représentant évidemment la coiffure française de par le monde. Elle compte actuellement près de 1500 adhérents. Historiquement, en 1945, grâce à l’initiative d’un coiffeur parisien expert en la matière, Fernand Aubry a su réunir divers coiffeurs professionnels et directeurs de salons haute gamme, réputés pour leurs coiffures toujours au top des tendances. La Haute Coiffure Française ainsi née. Et dès ses débuts, elle a quitté le foyer natal pour acquérir une renommée mondiale. Elle représente la coiffure française sous toutes ses splendeurs : l’élégance, le raffinement, la sensualité… Pour adhérer, il faudrait être un expert hors pair en la matière, être dévoué à sa passion et détenir un salon prestigieux doté d’une qualité hors norme.
A part le fait de représenter la coiffure française à travers le monde, la Haute Coiffure Française s’est fixé des buts très concis. Ce réseau de professionnels en matière de coiffure a en effet pour but de défendre en premier lieu la « haute coiffure », notamment lui offrir la place, qui est soit dit en passant très méritée au même titre que les autres arts. En interdépendance avec la mode française, la haute coiffure est synonyme de raffinement, de sophistication et de sensualité. Ainsi, ces coiffeurs professionnels doivent faire preuve de créativité ; S’inspirer du vécu quotidien pour lancer la tendance capillaire du moment et le partager au monde entier. Plus que des artistes, ce sont de réels avant-gardistes. La haute coiffure française a alors pour but de créer un dynamisme autour de la créativité. De découvrir en parallèle les futurs grands coiffeurs de demain pour assurer la pérennité de la maison.

Les activités de la Haute Coiffure Française

Le succès de la réussite d’une coiffure étant à la base une belle chevelure en bonne santé, la Haute Coiffure Française est en partenariat avec l’Oréal Professionnel. Ce dernier étant une référence en matière de soins et beauté capillaire grâce à ses produits hauts gamme. Et bien évidemment, les soins l’Oréal sont présents dans tous les salons adhérents. Par ailleurs, la Haute Coiffure Française organise tous les ans en association avec L’Oréal professionnel, deux collections annuelles, celle du printemps-été et de l’automne-hiver, notamment en février et en septembre à Paris. Un événement grandiose alliant mode et coiffure, réunit des milliers de professionnels venus des quatre coins du globe, et démontre à chaque fois des nouvelles tendances en matière de coiffure, ainsi que des astuces et des idées toujours dans le cadre de l’entretien capillaire.
Chaque événement constitue une aubaine pour les salons adhérents de mettre en valeur leurs créations et leurs produits devant des clientèles d’envergure internationale. On peut remarquer que ces événements ont pris depuis leur année de création, une avancée spectaculaire. Par exemple en 2009, il y a eu le HCF trophy, un concours ouvert aux apprentis coiffeurs, évalués par un jury international, un vrai tremplin pour ceux qui veulent percer dans ce métier. Le gagnant a ainsi participé à la collection automne-hiver de la Haute Coiffure Française de l’année suivante, une vrai aubaine pour se faire connaître dans le milieu afin d’acquérir le niveau idéal pour être membre. Enfin, chaque collection possède un thème, qui en dit déjà long sur la créativité et l’ingéniosité de chaque coiffeur, de vrais maîtres en matière de l’art !

Dans les coulisses du MCB 2010

J'atterris à Paris Orly samedi matin. Le temps d'un taxi et je retrouve mon employeur, coiffeur-ambassadeur pour L'Oréal professionnel, à l'hôtel face au Parc des Expositions. Il me montre le casting qu'il a préparé. C'est le point de rendez-vous. Nous faisons le bilan du matériel que nous avons préparé avec Sophie Bauçais, Laetitia Guenaou, Christophe Gaillet.

photo: Laurent Micas

Le Parc des Expositions est immense. D'un rapide coup d'œil, je repère déjà tous les stands de la L'Eclaireur, Biblond, Echos Coiffure,... Je passe devant plusieurs fournisseurs de matériel et aperçois derrière eux le village L'Oréal (une immense plateforme qui rassemble toutes les marques professionnelles du groupe: L'Oréal professionnel, Kérastase, Mizani, Redken,...).

presse pro:

Nous arrivons dans les loges aménagées de chaque côtés de la grande scène. Là, nous travaillons avec Laurent Decreton et Sophie Bauçais. Il y a beaucoup de choses à terminer: casque de strass noirs, éclats de miroirs dorés, perruque à monter sur des aiguilles, cheveux à gaufrer,...

La journée s'achève avec les répétitions sur la grande scène pour les shows du lendemain.

Dimanche 7 novembre 2010. Nous y voici. La nuit n'a pas encore laissé place au soleil à mon réveil. De le fenêtre de la chambre, je vois les panneaux lumineux à l'entrée du MCB.
Mon collègue Francesco et moi arrivons dans les coulisses qui grouillent déjà de monde avec, Laurent Decreton, Laetitia Guenaou, Sophie Bauçais, Bruno Guiot, ainsi que leurs équipes.

Durant toute la matinée, je vois chacun s'activer à sa tache. La pression monte au fil des minutes et des heures. Notre premier show est à 11h25. Il faut que tout soit prêt. L'un qui fait des tresses, l'autre qui boucle une perruque, un troizième crêpe les chevelures des mannequins. Toute l'équipe azuréenne est en activité.

Mince! Un détail qui cloche! Nous devons reprendre le travail d'aiguille sur la première perruque. Il nous faut faire vite. Tout le monde s'entraide.
Les minutes s'égrainent. Les coiffures prennent leurs volumes de parade. Les maquillages transforment les filles en créatures. Les vêtements terminent cette transformation.
L'heure est proche. Je lis la tension sur les visages. Dans un instant, nous serons sur la grande scène du MCB, devant plusieurs milliers de coiffeurs, devant les photographes et caméras de la presse mondiale.

photo: Laurent Micas

Une dernière épingle à fixer. Une ultime mèche à laquer. Il nous faut nous habiller rapidement. Tenue de scène oblige.

11h25. Tout est joué. Et tout se joue maintenant......
Entrée!

vendredi 5 novembre 2010

J-26

La star, c'est vous!

Le mois prochain, la coiffure sera la reine des programmes de la chaîne M6 avec la première émission de télé-réalité sur l'artisanat.
Baptisée "L'espoir de l'année", l'émission réunira 25 coiffeurs jugés par Sarah Guetta, la coiffeuse des people et Eric Pfalzgraf, créateur et dirigeant des salons Coiffirst. La première épreuve consistera à reproduire sur tête malléable une coupe de cheveux à partir d'une photo.
Les 5 meilleurs candidats seront départagés par des exercices, comme notamment une coiffure de mariée. L'heureux finaliste remportera le titre d'espoir de l'année et portera haut les couleurs de la coiffure.

A suivre...

Nominations

Nicolas Hieronimus
Lu sur Coiffure de Paris n°1162:


Ça bouge chez L'Oréal Professionnel...Dés le 1° janvier prochain, Nicolas Hiéronimus prendra les rênes de la direction générale de la Division des Produits de luxe. 23 ans après son entrée dans le groupe, il continue son ascension et quitte son poste de responsable auprès de la direction générale de la Division des Produits professionnels. C'est An Verhulst-Santos qui lui succèdera, après plus de 20 ans d'expériences marketing au sein de L'Oréal Professionnel, notamment pour les marchés internationaux.

jeudi 4 novembre 2010

15000 coiffeurs se mobilisent

Coiffeurs Contre le SIDA

 Aujourd'hui, alors que 120000 personnes, en France, sont encore porteuses du virus du sida et susceptibles de déclarer la maladie, le rôle de la prévention et du dépistage auprès du grand public est plus que jamais crucial.

C'est pour en parler avec leurs clients et les prévenir des risques du sida que 15000 coiffeurs dans toute la France ont prévu de s'engager à nouveau, le 1° décembre 2010, avec Coiffeurs Contre le SIDA, une initiative qui se renouvelle maintenant depuis 5 ans, née du programme conjoint de L'Oréal et de l'UNESCO.

En effet, qui mieux que le coiffeur peut évoquer les risques que présente cette pandémie et relayer largement l'information? Son sens inné de l'écoute, les relations privilégiées qu'il entretient avec ses clients en font un interlocuteur de choix pour faire passer un message de prévention à un large public.

Le 1° décembre 2010, journée mondiale de lutte contre le sida, ce sont donc pas moins de 15000 coiffeurs qui se mobiliseront et deviendront acteurs de la prévention, grâce à un kit de sensibilisation fourni par la division Produits Professionnels de L'Oréal. Les t-shirts, bracelets, affiches et dépliants Coiffeurs Contre le SIDA leur permettront de sensibiliser le grand public et d'engager le dialogue dans les 5000 salons de coiffure concernés.

Il est encore temps, jusqu'à fin novembre, de s'inscrire sur le site coiffeurscontrelesida.com pour recevoir gratuitement le kit Coiffeurs Contre le SIDA et ainsi agir le 1° décembre.

Cette action solidaire, soutenue par les instances de la coiffure en France comme le CNEC (Conseil National des Entreprises de Coiffure), devrait permettre d'engager près de 250000 dialogues auprès des clients de ces salons de coiffure. A l'heure où la préoccupation des pouvoirs publics est de relancer le dépistage du sida, le rôle du coiffeur ce jour-là sera primordial.


Le mot du président:
Nicolas Hieronimus: président mondial de L'Oréal division Produits Professionnels
"Je suis particulièrement fier que depuis 2005, l'engagement des coiffeurs ait augmenté à ce point. Aujourd'hui, ce sont plus de 1.2 millions de coiffeurs qui, chaque jour, dans leur salon, communiquent à leurs clients les mots qui nous aident à prévenir la pandémie. Dans 24 pays, plusieurs centaines de milliers de salons, dont 4000 en France l'année dernière et 5000 cette année, se mobilisent à l'occasion de la journée mondiale contre le sida, le 1° décembre.
Communiquer, éduquer, parler est fondamental. Nos éducateurs forment les coiffeurs, qui deviennent à leur tour les relais de l'éducation sur cette maladie auprès de leurs clients.
Merci à tous les coiffeurs qui, à nos côtés, se mobilisent pour lutter contre ce fléau."

J-27

   
AIDES  
C'est le SIDA qu'il faut exclure, pas les séropositifs.

A l'aube du changement

Éditorial d'Échos Coiffure n°32:

"De tous les peuples de la Gaulle, les Belges sont les plus braves", écrivit, il y a deux millénaires, Jules César. Heureux visionnaire car ce "plat pays" n'a cessé d'étonner les plus grandes nations. Il a fallu l'impertinence -à moins que ce ne soit le courage- d'un hennuyer (précisions, pour qui n'aurait pas une connaissance suffisante de la géographie belge, qu'un hennuyer n'est pas une personne contrariée, mais originaire de la province du Hainaut, en Belgique méridionale!) pour que s'impose Échos Coiffure dans l'hexagone. A son menu, toutes les tendances de France et d'ailleurs, des reportages de nos journalistes chevronnés, des interviews sur le vif.


Echos Coiffure a grandi, s'est implanté dans ses propres bureaux à Paris, a inauguré un studio de production photographique, pour illustrer les pages de son album éponyme.
Le magazine sera plus que jamais présent sur les grnads évènements tels que le MCB et le Beauté Sélection Lyon, un salon à ne surtout pas manquer.

J'ai participé, depuis les débuts, à l'édifice de cette belle aventure. Avec enthousiasme mais aussi crainte de votre jugement. D'autres horizons s'ouvrent à moi. Je vous trousse ces derniers mots en guise d'au revoir.

Bonne chance à tous!

Claude Muyls
Rédactrice en chef

Mon petit doigt m'a dit

Pour deux jours de tournage, la ville de Nice accueille Jean-Yves Lafesse qui se promènera dans les rues niçoises afin de trouver toujours LE fâcheux détail chez les personnes qu'il peut croiser.

Afin d'être prêt pour cette nouvelle mission, Jean-Yves a fait appel aux services d'un coiffeur. J'ai donc eu l'immense honneur d'aller m'occuper de lui, ce soir-même.


Nouveau président pour Alès Groupe

Lu dans Coiffure de Paris n°1161:


Bernard Flaubert devient le nouveau directeur général d'Alès Groupe. Il succède à Patrick Alès, fondateur et actionnaire principal qui conserve le poste de président du conseil d'administration.

A 48 ans, Bernard Flaubert, ancien élève de l'Ecole Polytechnique, connait bien le monde des cosmétiques. En 1995, il a rejoint le groupe LVMH comme responsable de la stratégie du groupe et directeur du développement international des parfums Christian Dior. En 2009, il fonde un cabinet de conseil spécialisé dans les solutions de croissance et rencontre un certain Patrick Alès...

Aujourd'hui, Alès Groupe, propriétaire des marques Phyto, Liérac ou encore Caron, a réalisé, en 2009, un chiffre d'affaires de 165 millions d'euro, dont 60% à l'international.

mercredi 3 novembre 2010

Parce que la connaissance et l'apprentissage sont les piliers fondateurs

L'APPRENTI© est un média d'information privé et indépendant créé en 2000 pour apporter au public une information objective sur les évènements liés à l'apprentissage, témoigner, promouvoir et tenter d'éclairer d'un regard nouveau l'environnement écononomique, culturel et politique de l'apprentissage.

Sa notoriété repose essentiellement sur les 3 000 liens qui pointent vers le site à travers le réseau internet, sans limites géographiques.

Une popularité qui place naturellement lapprenti.com en tête des résultats dans les moteurs de recherche et qui en fait le principal média de l'apprentissage;

Une situation qui profite aussi bien au visiteur du Limousin qu'à celui de Picardie car avec le seul mot clé "apprentissage" dans Google ou Yahoo, en trois clics, il aura les meilleures chances d'accéder à l'information qu'il recherche.
Avec plus de 3 000 000 pages vues, 880 000 visiteurs uniques en 2009, 10 000 abonnés, 1 100 adresses de CFA et près de 11 000 données à jour, le site constitue la première entrée sur internet pour l'information et l'orientation des collégiens, des lycéens, des étudiants désirant se former par la voie de l’apprentissage ou de l'alternance (ref. Google & Yahoo).

Fais confiance à ton coiffeur....

Concours d'automne

Le concours Miss/Mister Hairdresser on Facebook reprend du service pour la saison automne.
A peine réouvert et déjà deux photos sont en places. Et deux très belles photos!

Pour y concourir, il faut avoir réalisé une photo de qualité (genre poster) et la poster sur le groupe.

Pour voter, un simple clic sur "j'aime".

Faites passer l'info....


Sandra Lamzabi Yazoue

Taliercio Yann
Le concours se terminera avec l'année au 31 décembre. D'ici-là, postez vos plus belles images de création personnelle.

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas