vendredi 10 septembre 2010

Anthony Mascolo (portrait)

Par Judith Ritchie pour Échos Coiffure n°31:


Coiffeur avant-gardiste et homme d'affaire visionnaire, Anthony Mascolo est une véritable icône de l'industrie de la coiffure. Portrait d'un homme inspirant au parcours cousu... de mèches d'or.


Quand on demande à Anthony Mascolo quelle est sa philosophie de vie, il répond sans hésiter: "Toujours aller de l'avant! Ce qui est nouveau aujourd'hui sera vieux demain". Après avoir occupé le poste de directeur artistique chez Tony & Guy pendant près de trente ans, Anthony Mascolo a renoncé en 2002 à racheter une partie de l'entreprise pour se concentrer sur la croissance internationale de la marque Tigi avec ses frères Bruno et Guy. En l'espace de quelques années, il a monté une équipe solide et fondé la Tigi International Creative Academy à Londres. Un franc succès.

Cadet d'une famille de cinq garçons (dont les quatre premiers étaient coiffeurs), Anthony MAscolo n'a jamais songé à emprunter un autre chemin que celui qui lui était si clairement tracé. A 12 ans, il passe ses vacances d'été à faire des shampooings. A 15 ans, il quitte l'école et prend un cours de perfectionnement en coiffure. Lorsque les frères Mascolo ouvrent leur premier salon au centre de Londres en 1974, Anthony est déjà un coiffeur expérimenté à l'imagination débordante. Eternel enthousiaste, il est toujours à la recherche de nouvelles idées et sa forte personnalité ne passe jamais inaperçue "Je parle fort et je prends de la place!" avoue-t-il. Accompagné de ses frères, il commence rapidement à faire des présentations sur scène... Sa carrière est lancée. "Un des moments les plus marquants de ma carrière est la première fois où j'ai eu une ovation debout dans ma jeune vingtaine", confie-t-il.

Pour lui, le futur de l'industrie de la coiffure repose sur la formation et la vente de produits. "Les coiffeurs ne peuvent avoir du succès uniquement en coupant les cheveux. En plus d'offrir un service impeccable, ils doivent vendre des produits et être en perpétuelle formation", explique celui qui a gagné le British Hairdresser de l'année à trois reprises. La clé du succès selon Anthony Mascolo? Rester créatif. Penser autrement. Regarder, observer, flairer les nouvelles idées et les partager avec les autres afin de stimuler sa propre réflexion.

Lorsqu'on l'interroge sur le produit de ses rêves, il répond sans hésiter. "Pour mon utilisation personnelle, j'aimerais inventer un produit qui sache rendre mes cheveux frisés ultra-droits.Pour mon travail, l'idéal serait un produit qui facilite la coupe des cheveux, qui offre une belle texture et une finition parfaite. Nous essayons toujours de créer des produits pour sublimer nos coiffures. Et des coupes qui fonctionnent avec les produits que nous créons", explique-t-il. Ses inspirations?Les catwalks internationaux, les films, la musique, l'art, l'architecture, la mode de rue, son équipe et sa ville d'adoption, Londres. "La jeune tribu de Londres est définitivement la plus intéressante à observer. Les ens n'ont pas peur d'être uniques et inventifs."

Et lorsqu'il n'a pas la tête plongée dans le capillaire, le coiffeur aime savourer des instant en famille: "j'aime aller à la plage, skier sur une montagne et me relaxer une journée au SPA. Mais ensuite, je reviens aux cheveux, c'est trop important pour moi!"



http://www.echoscoiffure.com/echos/_FRA/index_fra.php

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas