jeudi 21 octobre 2010

Comment encourager ses salariés à tirer profit des formations?

Dans Biblond n°15:

Envoyer ses collaborateurs en formation est une chose, s'assurer que cela aura un réel impact sur la vie du salon en est une autre... Managers et chefs d'entreprise doivent impérativement définir des objectifs et assurer un suivi pour que les formations soient efficaces.


Les formateurs le regrettent souvent: les coiffeurs qu'ils accueillent pour quelques jours sont rarement motivés. "La plupart sont là parce qu'on leur a dit de venir, se désole Stéphane Amaru. Ils n'en retirent pas tous quelque chose... Il faudrait presque un examen à la fin pour les motiver!"
Comment faire en sorte que les formations soient efficaces?


Le bilan de compétences
"Il faut en prévoir chaque semestre, souligne Franck d'Angleterre, directeur du réseau Michel Dervyn pour la France et le Benelux. Lors de ce rendez-vous, le chef d'entreprise ou le manager identifie les "carences" du salarié concerné. A partir de ce constat, il doit cibler une formation adaptée et expliquer les objectifs qualitatifs de ce stage." L'explication est donc le maître mot. Cela évitera à certains de se retrouver assis dans une académie sans savoir pourquoi ils sont là, ce qui arrive malheureusement souvent...

Pour le choix des formations, Matthieu Meyer, directeur artistique de Foreign, recommande de choisir un centre et de s'y tenir: "Il faut rester cohérent et sélectionner une académie en fonction de l'identité du salon." Avant le jour J, le manager ne doit pas hésiter à donner des conseils à son équipe. "Il faut, par exemple, encourager les salariés à prendre des notes et des photos", indique Matthieu Meyer.

L'importance du suivi
Une fois la formation terminée, rien n'est encore acquis. Les rapports des formateurs permettent de savoir comment s'est déroulée la session. "Beaucoup croient qu'il suffit d'envoyer le salarié en formation pour le faire progresser, déplore Franck d'Angleterre. Or, à l'issue d'un stage, le suivi est essentiel. Le collaborateur doit être plus fort au retour et capable d'atteindre les objectifs fixés en utilisant ce qu'il a appris pendant cette période hors du salon."

Pour Matthieu Meyer, ce sont les trainings qui font la différence: "Il faut impérativement organiser des trainings une ou deux fois par mois, notamment pour réviser ce qui a été vu en formation."

Enfin, n'oubliez pas que la formation doit s'inscrire dans le cadre de perspectives d'évolution. Sans objectif, difficile de rester motivé!

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas