mercredi 6 octobre 2010

UN CONCOURS DE COIFFURE pour révéler les jeunes talents sur la scène du MCB


Les jeunes sur la scène


Ayant très à cœur d’accompagner les jeunes dans leur développement créatif, la Division L’Oréal Produits Professionnels a mis en place une opération originale ouverte aux étudiants en écoles de coiffure.

Après une première édition qui avait rencontré un franc succès en 2008, les « jeunes sur la scène » invite de nouveau les futurs professionnels à participer à ce concours qui permet d’obtenir un moment de scène lors du MCB en novembre à Paris, dans le Village L’Oréal Produits Professionnels, pendant le plus grand salon de la profession de la coiffure, Porte de Versailles.


 
Moment clef de la profession, le Mondial Coiffure Beauté réunit l’ensemble des acteurs du marché. En 2010, le MCB aura lieu du samedi 06 au lundi 08 novembre. C’est sur cette scène que les jeunes gagnants pourront s’exprimer.

Les six jeunes sortis de l’école de coiffure venant des quatre coins de la France ont su séduire et convaincre un jury de professionnels, qui s’est tenu simultanément en régions et à Paris, le 24 juin dernier.

La plupart a fait des études en alternance et a ainsi déjà un pied dans l’entreprise. Certains ont d’abord passé le baccalauréat avant de s’engager dans une voie professionnelle plus spécialisée. Ils ont souvent des références qui les inspirent comme par exemple Christophe Nicolas Biot, Laurent Decreton ou encore Alexandre de Paris.

Les coiffeurs L’Oréal Professionnel se sont déplacés pour faire partie du jury, et conclure la soirée de sélection par un show coiffure : Jérôme Guezou et Marc Pinel étaient à Paris, Nadège Calderon à Toulouse, Denis Holbecq à Nantes, et Valentin du salon Philippe Gonay à Lille.

Les « jeunes sur la scène » auront le plaisir de partager leur passion commune pour le show lors du MCB 2010.

Ce premier rendez-vous artistique devant le public expert du MCB leur permettra d’expérimenter un véritable moment coiffure, la scène étant le meilleur révélateur artistique en coiffure.
 

Prochain rendez-vous le lundi 8 novembre, sur la scène du MCB pour assister au premier show de ces nouveaux talents.


Jeremy MERLET et Nicolas GOUDEAU   Kuoch SIAV HUY
Jérémy MERLET (à gauche) et Nicolas GOUDEAU
entourés de leurs modèles, à PARIS.

Dés son inscription Jérémy était « très motivé par la perspective du show au MCB, je ne pensais pas avoir la chance d’y participer un jour, sur scène »

Nicolas explique qu’il veut être coiffeur depuis tout petit, « c’est un métier qui permet de lier le manuel et l’artistique. Le MCB est une énorme chance de concrétiser mon ambition professionnelle ».
 
Kuoch SIAV HUY
et son modèle, à LILLE.

«J’avais envie de me surpasser mais aussi de m’amuser». Kuoch rêve d’une carrière de l’envergure de Laurent Decreton, Ambassadeur L’Oréal Professionnel. Après une première tentative sans succès lors de la première édition du concours, il pensait vraiment gagner grâce à son investissement personnel. «J’ai passé beaucoup de temps à me préparer . J’attends avec impatience le mois de novembre pour le MCB ! Ce succès est pour moi l’occasion de rendre hommage à mon premier patron qui m’a tout appris».



Lucca ESTATOF   Kevin CHUPIN   François SUBRA
Lucca ESTATOF
et son modèle, à LYON.

« Je ne me vois pas faire ma vie en salon. J’espère monter une équipe de formation et travailler dans une académie », raconte Lucca.

Participer au MCB sur scène est pour lui inespéré, bien qu’il soit le fils de Bruno Estatof, un expert de la scène et de la coupe !

 
Kevin CHUPIN
et son modèle. Habillée par un créateur régional: Atelier K.Eel, à NANTES.

Pour Kévin le MCB est « Le salon mondial, je suis très fier de pouvoir y participer et impatient d’y être; même si je suis un peu stressé pour le show ! ».
 
François SUBRA
et son modèle, à TOULOUSE.

« Etre sélectionné m’a permis de voir de quoi j’étais capable. Le MCB est pour moi le début d’une aventure grandiose. Je suis surexcité ! Ça va être dur de gérer la pression… »

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas