samedi 27 novembre 2010

Ca fait du bien!

Éditorial de L'Éclaireur n°525:


"Ca fait du bien!": voila, résumé en 4 mots, le sentiment partagé par un grand nombre d'exposants, habitués ou non du salon, à la clôture du dernier Mondial Coiffure Beauté. Ces mêmes exposants qui, quand ça ne va pas, ne se gênent en général pas non-plus pour le signaler à qui de droit. Ce qui a fait tant de bien aux acteurs du secteur? Déjà, de voir de nouveau se tenir ce grand salon professionnel, pour lequel tout le monde a eu de légitimes inquiétudes, depuis l'annulation de cette dernière édition. Car "sauter" un session, c'est toujours très risqué. Dans le paysage des salon s professionnels, il y a eu des précédents, et certaines expos (sur le marché du bijou par exemple) ne se sont jamais relevées, l'évènement disparaissant simplement et purement du calendrier... Bien sûr, on savait que le MCB renaitrait de ses cendres mais, comme nous l'évoquions dans un récent numéro, le questionnement ambiant était palpable. Mais au final, dans le sentiment de satisfaction général qui flottait dans l'air à l'issue du salon, il n'y avait pas que du soulagement. Il y avait azussi, vraiment, de la joie. Celle d'avoir retrouvé une expo "telle qu'on ne l'avait plus vue depuis longtemps": c'est une expression qui est souvent revenue. Et qui traduisait, à l'évidence, le bonheur de voir de nouveau les visiteurs se présser dans les allées -voir même se conpresser...- et se masser davant les différentes scènes des stands. Beaucuop d'exposants nous l'ont dit: cette fréquentation -et l'excellent climat d'affaire qui allait avec- les a reboostés , et leur a donné envie de croire à un prochain retour à la normale, après deux années très difficiles pour le secteur. Alors, oui, il y a aussi eu quelques "couacs", et de beaux couacs , sur le plan de l'organisation et de la logistique (accès quasi impossibles aux retaurants et aux toilettes le dimanche, pour cause de queues énormissimes, un problème agravé par l'instauration en parallèle de la nouvelle interdiction de sortie du hall...). Mais les professionnels sont restés "cool" et se sont concentré sur l'exceptionnel taux de fréquentation de ce salon pas comme les autres. Une indulgence qui, espérons-le, ne conduira pas les organisateurs à relacher leurs efforts...


Par Eve Laborderie.

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas