mardi 23 novembre 2010

Petite parenthèse quotidienne



La cliente: -Bonjour, je ne sais pas quoi faire. Je n'y arrive plus. Ca ne ressemble plus à rien. Qu'est-ce-que vous en pensez?


Le coiffeur: -Bonjour. Ah oui en effet, là, il faut faire quelque chose... Vous n'avez pas d'idée?
parce qu'avec le peu d'éléments que tu m'as donné ma chérie, c'est pas gagné, il va falloir questionner et trier.

-non pas trop. non mais tu t'imagines que si je savais couper, je serais à cette place et pas à la tienne plutôt.
  Çafait plusieurs jours que je dois venir mais c'est toujours très difficile de trouver un créneau
. Je n'en pouvais plus: avant-hier, j'ai coupé ma frange. Je crois que j'ai fait du dégât. Vous pourrez rattraper?

-évidemment, il y a toujours des possibilités.
ça pourra pas être pire de toute manière.

Et pour la couleur?

pour le peu qu'il en reste.

 
-bof. J'sais pas trop. C'était cet été, la dernière. Ça a très bien tenu.
mais heureusement que c'est l
'hiver maintenant et que je mets un chapeau pour cacher ce qu'il en reste.
 
-alors aujourd'hui, il faut reprendre les racines (les GROSSES racines!). On va faire un ton naturel, proche de votre couleur pour une bonne évolution dans le temps.
et éviter que tu aies si vite une tête de sorcière ou un balai espagnol en couvre-chef.


-oui, j'aime bien le naturel.
mais c'est toujours la même chose avec lui: "du naturel...", aucune nouveauté.

Je veux un truc JEUNE.


-
forcément, comme toutes l
es autres, elle voudrait ressembler à une photo travaillée à 80% par Photoshop.
Pour sûr, je ne vous ferais jamais le contraire. Je vous le promets.

tu y arrives très bien toute seule à te viellir, pauvresse.


-mes cheveux sont trop longs sur les épaules. Je pensais à une coupe plus carrée, vers le cou...
il faut tout lui dire. il devrait me faire un demi-tarif à la fin quand je fais son boulot.


-excellente idée! Et pile dans la tendance.

tu parles d'une coiffure jeune: le carré.

Ce sera très bien. Ca vous ira à mer
veille!

-bien sûr qu'elle est bonne mon idée. il s'im
agine même pas que je le maudit devant la glace, tous les matins, depuis 4 mois. pffft, gamin!
Merci beaucoup.


-mais vous êtes réchauffé, en simple chemise. Avec ce temps.

-vous savez, à l'intérieur, ce n'est jamais vraiment l'hiver.
encore à parler du temps, pour la sept, hui
tième... je ne sais plus. enfin au moins la septième fois depuis ce matin.
C'est vrai qu'on serait mieux en Espagne en cette saison.

-je vous comprends bien. J'irais moi aussi, si je le pouvais.
et c'est reparti. une fois de plus, il me parle d'Espagne. je vais encore avoir droit au menu détaillé de son dernier séjour à Barcelone...

Et ces fêtes? Ca se prépare?

-
mais que voila un autre sujet innovant pour un mois de décembre. félicitation, grand-mère!

Non, j'ai à peine commencé mes achats. Il me faut les faire dimanche.



-alors, comment trouvez-vous?

t'as plutôt intérêt à aimer parce que j'en ai 3, derrière toi, qui poussent pour prendre ton fauteuil et j'ai ni mangé, ni pissé aujourd'hui.


-c'est très bien. Merci beaucoup.
au moins quand c'est toujours pareil,
on n'a pas de mauvaise surprise.
J'ai 10 ans de moins. C'est parfait.

-
ben voyons, quinze à la douzaine même!
Et si vous revenez souvent, c'est le retour à la maternelle
assuré! j'en ai marre de répéter continuellement les mêmes phrases.

-
et ça fait déjà plus de 4 ans que ça dure, que je viens là, le voir...

-
et ça fait déjà plus de 4 ans que ça dure, qu'elle vient, que je la coiffe...







Une petite pensée pour toutes celles et ceux que je coiffe depuis 4 ans, 6 ans, 11 ans, ou même 13 selon les cas. Je vous aime toutes... et tous...
Merci

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas