mardi 1 février 2011

Le henné? On garde ou on jette?

Le henné! Bête noire ou colorant naturel adulé... Les avis sont souvent très tranchés.
Faut-il tout croire? Est-ce si dangereux? Est-ce un si bon soin?

On peut tout lire et tout entendre sur le henné. Moi-même, en commençant mes études en coiffure, on m'a appris qu'il ne faut surtout pas en utiliser. Et qu'un cheveux traité avec cette plante ne peut plus recevoir ni coloration, ni balayage, ni permanente, ni défrisage avant plusieurs mois, voire années.
Évidemment, à 16 ans, j'ai pris pour argent comptant ce que mes formateurs et enseignants m'ont dit.

Puis un jour, j'ai changé de salon de coiffure et suis arrivé dans une équipe qui travaillait depuis longtemps déjà avec du henné. Quelle surprise pour moi. Du henné dans un salon de coiffure!!!!Cela me semblait comme si on lâchait un animal enragé en pleine ville.
Et pourtant.....
L'expérience personnelle m'a appris à me méfier de ce que l'on m'apprend, justement.

Toujours discipliné, j'ai écouté les conseils de mes nouveaux collègues quant à l'utilisation de ce produit naturel. Par la suite, j'ai aussi fait mes propres recherches pour en savoir un peu plus sur le produit. Mais pas des recherches sur tous ces forums où chacun donne son avis en récitant ce qu'il a appris d'autres personnes.

Voila maintenant plus de 14 ans que j'utilise le henné au quotidien. Je l'ai fait rentrer dans plusieurs salons dans lesquels tout le monde en est toujours satisfait.

Alors qu'en est-il de ces soi-disantes interdictions d'usage?
Balivernes!!!
Le henné naturel apporte des reflets allant du doré au cuivré sur les chevelures. Il apporte ces reflets au même titre que n'importe quel autre colorant direct (langage de coiffeur: colorant sans oxydation). Sans oxydation, le henné n'a pas de pouvoir éclaircissant des pigments naturels du cheveux. Sans ammoniaque, c'est aussi un produit au pH acide qui n'altère pas la fibre. Bien au contraire!
Le henné dépose ses pigments en surface du cheveu. Ces pigments partent progressivement, au fil des shampoings. A l'instar d'un colorant direct...

Pour ce qui en est des autres services de salon de coiffure, les règles sont donc les mêmes aussi qu'avec un colorant direct. La matière n'étant pas altérée, le produit de permanente ou de défrisage sera choisi comme pour un cheveu naturel (s'il n'y a rien que le henné sur la chevelure). Lorsqu'on souhaite faire un balayage pour éclaircir, la partie non-traitée par le henné, en racines, ira vers le blond de façon normale. La partie qui a reçu le henné aura plus de mal à éclaircir, comme toute chevelure qui a eu un colorant. Rien de différent de ce que l'on connait déjà en coiffure.  Pour faire une coloration, ce sera la même chose: si la chevelure n'a pas été altérée par le henné, elle n'en a pas moins accueilli un reflet. Il faut donc travailler en fonction.

Quant au soin apporté par le henné, il est particulièrement efficace sur le cuir chevelu pour les problèmes de pellicules ou de racines grasses.


Pour ma part, j'utilise principalement le henné pour mes allongements de couleur.
Sur les racines, le henné n'aura pas suffisamment le pouvoir éclaircissant pour des cheveux foncés ni celui couvrant pour des cheveux blancs. J'applique donc sur les repousses un colorant choisi parmi toute la palette chimique que m'offrent les plus grands laboratoires, puis me sers du henné pour redynamiser les reflets et la brillance des longueurs. Pour une chevelure sensibilisée, je le mélange avec de l'huile de ricin.


A l'usage exclusif des salons de coiffure, le henné et l'huile de ricin peuvent être commandé aux Laboratoires Georges Boureche.

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas