mardi 26 avril 2011

Tu me passes une serviette, s'il-te-plait!!

 "Pavé dans la marre" pourrait être le titre de cet article aussi...


Aujourd'hui je vais certainement faire peur à bien des personnes. Et j'espère surtout faire réagir un maximum de coiffeurs et faire avancer les choses dans le bon sens pour le bien-être de tous.

Je commence par un exemple domestique que tout le monde peut parfaitement comprendre.
A la maison, tu fais un brin de ménage: tu passes l'aspirateur qui est rangé dans un débarras. Cette tâche faite, dans le débarras en question, tu attrapes une serpillère et laves le sol avec.
A la suite, tu passes dans la dans la salle de bain. Lorsque tu sors de la douche, tu prends, sur une étagère du placard, une serviette pour t'essuyer le corps. Si tu as les cheveux longs, tu en prends même une seconde, sur la même pile, afin de la placer autour de ta chevelure pour éviter que de l'eau coule dans ton dos. Ces 2 serviettes pourraient facilement être interverties un autre jour.
Bien évidemment (tu vas me prendre pour un fou a cette évocation), il ne te viendrait pas a l'idée d'utiliser la serviette enturbannée sur ta tête pour essuyer l'eau qui a ruisselé au sol après la douche. De la même façon, tu n'imaginerais jamais ranger ta serpillère dans la salle de bain au milieu de la pile de serviettes.



Mon histoire semble un peu étrange, mais j'en viens au fait:



Et bien, dans un salon de coiffure, le concept de serviette pour la tête ou de serpillère pour le sol n'existe pas. Ce sont les mêmes qui servent à essuyer une chevelure juste avant le sol. Aucun tri. Toutes sur une étagère commune. Et toutes pour tous les usages: cheveux, sol, poussière, vitres...

Oui, j'avoue, c'est répugnant, dégoutant ou tout ce qu'on veut. Mais pourtant ça existe. Et bien trop souvent.

Alors, toi, lecteur, si tu travailles dans un salon de coiffure, essaie de faire attention à ce que ce genre de pratique n'arrive plus.
Si tu travailles dans l'encadrement de coiffeurs (école, fournisseur, centre de formation, management...), parle-leur de cet exemple afin de leur faire prendre conscience de l'erreur monstrueuse et sale faite par ce geste qui semble si anodin de jeter une serviette à terre.
Si tu ne bosses pas autour de la profession, par contre il t'arrive d'aller faire entretenir ta chevelure dans un salon, alors raconte aussi cette folle histoire à ton coiffeur. Histoire de le sensibiliser.


2012 est, parait-il, l'année de la fin du monde. J'espère surtout qu'à cette date, cette histoire ne fera rougir de honte plus personne, plus aucun coiffeur.

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas