jeudi 14 juillet 2011

Révolution

A la fin du 18° siècle, la scène politique de la France et de Paris était très troublée. Ce qui mena l'ensemble de la population dans une grade révolution où les alliances se faisaient et se défaisaient du jour au lendemain.
En 1789, le 14 juillet fut une journée hautement sanglante, notamment pour la prise de la Bastille où tout le monde se tirait dessus sans plus savoir qui est avec qui ni qui est contre qui.
Un an plus tard, le 14 juillet 1790, la Fédération voulut fêter cet anniversaire dans une grande manifestation pendant laquelle le roi Louis XVI prêta serment à la Nation et à la loi. Il fut largement plébiscité à cet instant là.

C'est justement ce 14 juillet 1790 et ce "symbole de l'union fraternel de toutes les parties de la France et de tous les citoyens dans la liberté et l'égalité"* que la République Française a choisi de commémorer en décrétant comme fête nationale chaque 14 juillet.



Ce long préambule pour en venir à une autre question, sur un autre sujet:
Guerre, rébellion, avancée sociale... quelles sont les grandes révolutions culturelles et capillaires qui ont pu créer des bouleversements puis des stabilisations dans la mode?


Si le 19° siècle a connu une longue série de troubles en France, le 20° siècle les a eu de façon plus ponctuelle.
A commencer par la grande guerre de 1914 à 1918 qui a tué beaucoup de monde, beaucoup d'hommes.
Les usines vidées des hommes (partis pendant la guerre ou décédés après cette guerre), les femmes ont du retrousser leurs manches et se mettre au travail. Plus que leurs manches, ce sont surtout les corsets qu'elles ont posés et les chignons qu'elles ont arrêtés pour libérer des cheveux raccourcis.
Les femmes qui prenaient alors la place des hommes au travail ont voulu montrer qu'elles leur ressemblent. La mode et le féminisme ont suivi. Les formes des vêtements se sont faites droites afin de marquer la différence avec le corset qui donnait une taille fine et une poitrine et des hanches opulentes. Les jupes se sont raccourcies.  Les coiffures se sont faites courtes et sans volume. On a vu naître, à cette période, des carrés courts au-dessus de l'implantation de la nuque, des franges très droites et épaisses, des crans gominés et plaqués au cuir chevelu,...


Dans les années 1940, avec la seconde guerre mondiale, les femmes ont à nouveau dû prendre la place des hommes au travail. Progressivement, les femmes avaient moins de temps disponible. Pour être correctement coiffées, elles se faisaient alors faire une mise en plis qui tenait une semaine.
La féminité est revenu dans le stylisme. Les cheveux ont repris de la longueur ce qui permettait de les attacher.


La fin des années 1960 a connu de nouveaux bouleversements (et dans plusieurs pays). Chacun se rebellait contre l'ordre établi et souhaitait plus de liberté et de considération. A cette époque, les cheveux ont pris beaucoup plus de longueur et les coiffages furent moins figés. Il y avait une volonté de se différencier des autres générations en laissant les cheveux longs et libres avant que la mode ne s'empare de cette tendance.


Des années 1970 à 1990, les villes se sont beaucoup agrandies, les voitures se généralisaient, , le travail devenait le quotidien de tout le monde, hommes et femmes.
La coiffure a alors connu de gros bouleversements. Les mises en plis sont devenues des permanentes. Les mexicaines ont changé pour des brushings. Les femmes voulaient des coiffures qu'elles puissent refaire chez elles ou partout où elles se situaient.
Toute l'industrie capillaire est allée dans ce sens. Les séchoirs à main se démocratisaient. Les franchises de salon ont été créées puis quadrillaient toutes les grandes villes. Les fabricants de produits déployèrent de grands moyens pour trouver des solutions aux nouvelles coiffures. Les coiffeurs ont développé des techniques de coupe afin que les cheveux puissent se placer correctement en séchant librement.


Aujourd'hui, nous suivons toujours ce fil conducteur. Nous avons une myriade de shampoings, soins, gels, cires et même colorants pour que chaque personne trouve sa ou ses réponses. Les coiffages se font de plus en plus à la maison avec des plaques lissantes ou des fers à boucler qui sont vraiment la révolution des années 2000 grâce à la céramique.



Et dans l'avenir, quelles seront les envies futures?
Les produits bio et naturels seront-ils encore plus performants?
Quel prochain mouvement social ou politique bouleversera les besoins?



* M. Henri Martin au Sénat le 29 juin 1880.

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas