jeudi 29 septembre 2011

Le Plus Grand Défilé de Mode du Monde à Nice

Les 15 et 17 septembre dernier, les Galeries Lafayette organisaient pour la deuxième fois le Plus Grand Défilé de Mode du Monde.
A Paris, le boulevard Haussmann était la scène d'un spectacle incroyable avec plus de 700 personnes présentes pour défiler sur le monumental catwalk.

Si lors de la première édition, le Plus Grand Défilé a aussi eu lieu à Berlin, il était ce mois-ci accueilli par New-York, Londres et Milan. L'évènement s'est aussi déroulé dans 53 villes de provinces.

A Nice, j'ai recueilli le témoignage de Kali Ratan, designer pour Les Secrets de Kali.
Kali est une jeune créatrice. Elle ne voulait pas juste défiler. Ce sont ses créations qu'elle voulait offrir aux niçois, aux photographes et au monde. Elle a donc dû choisir un ensemble qui lui ressemble, qui se remarque et qui corresponde à l'un des 4 thèmes proposés par les Galerie Lafayette.
Ma tenue devait rentrer dans l'un des thèmes imposés, rester représentative de mon univers et posséder une vraie identité que je voulais avant tout "accessible" à chacune, nous explique Kali.
Le défilé du centre-ville de Nice recevait 170 candidats pour défiler. Un jury local sélectionne 10 finalistes avant que les rédactrices de Glamour n'en valident qu'un seul par ville. Kali a donc ressenti une pression très forte pour être vue plus que les autres.

Côté coiffure, L'Oréal professionnel étant partenaire de l'évènement, les coiffeurs-ambassadeurs de la prestigieuse marque oeuvraient dans les coulisses à Paris. Kali a confié sa chevelure à Nathalie Calderini qui lui a fait une coiffure au naturel, avec juste une petite fleur rouge pour la note de glamour.

Ce défilé démesurément grand est le second organisé par les Galeries Lafayette mais certainement pas le dernier. Alors quand je lui demande ce qu'elle en pense, Kali me confie: Si c'était à refaire? Je le referai avec grand plaisir... D'ailleurs, je crois que l'année prochaine, c'est à Paris que je vais m'inscrire. Car c'est là, que le vrai show se passe!

 Kali Ratan

photo Kali Ratan

photo Kali Ratan

photo Kali Ratan

photo Kali Ratan



mercredi 28 septembre 2011

Rainbow capillaire!

Patrick Wilde-Welde nous offre un sujet très "pink" sur son blog éponyme.
Il a choisi de mettre en avant les couleurs vives qui sont utilisées, en premier sur les podiums des défilés, et aujourd'hui dans la rue.





La tendance capillaire du moment c'est ...  ? tout Vert , rose , bleu ! osons les couleurs ! 
Pas de limites c'est le mot d'ordre ! Le "Candy color" se fait  chic .


Depuis plusieurs saisons les coiffeurs et créateurs osent la couleur sur les podiums : Vivienne Westwood , Proenza Schouler ou encore Jeremy Scott & Manish Arora



Manish Amara
Vivienne Westwood
Même les grand mères ont adoptées le look Rainbow chez Juicy Couture !




mardi 27 septembre 2011

Courriers aux Chambres de Métiers et de l'Artisanat

Voilà quelques jours que j'ai envoyé cette lettre à plus de 90 adresses de courriel dans les Chambre de Métiers et les CFA de France:



Mesdames, Messieurs,

Je suis coiffeur à Nice et ai fait ma formation professionnelle au CFA Albert 1° de Bordeaux. J'y ai préparé un CAP, une MC coloriste, une MC permanentiste puis un BP.

Depuis, mon intérêt pour mon métier m'a poussé à créer un blog, L'Essentiel de la Coiffure, dans lequel je parle de tout ce qui peut se passer autour de cette profession. Parallèlement, je suis présent sur Facebook et discute régulièrement avec beaucoup de coiffeurs de France et du monde entier.

Dans mes discussions avec de jeunes coiffeurs français, je suis souvent effaré de voir qu'une très (trop) grande majorité d'entre eux souhaite vite passer un BP après le CAP. Ces jeunes prennent en considération l'obtention de l'examen mais pas les années d'apprentissage. En effet, il est toujours mieux de réussir à l'examen que de rater. Néanmoins, ce n'est pas là-dessus que va reposer le savoir-faire au cours des décennies de carrière, mais sur les cours appris et rabâchés à l'école (puis la formation continue).

 Je suis pour la défense des études et le partage du savoir. De mon côté, j'avais déjà rédigé deux articles sur mon blog afin de diffuser ce message: http://lessentieldelacoiffure.blogspot.com/2011/07/une-mention-pour-quoi-faire.html http://lessentieldelacoiffure.blogspot.com/2011/01/et-toi-tu-veux-faire-quel-metier-apres.html

Aujourd'hui, j'ai donc passé du temps à rechercher vos adresses de courriel (pour celles que j'ai pu trouver) afin de vous interpeller sur le sujet et de demander votre aide à tous pour le bien des apprentis, de leurs employeurs, de leurs clients... C'est vous-même qui gérez les CFA et qui pouvez expliquer aux jeunes les différentes voies possibles.
Il faut leur ouvrir les yeux sur la réalité. Être patron peut attendre au-delà de 20 ans. Il y a d'autres choses à faire en attendant pour mieux s'y préparer.

Si le CAP donne à l'apprenti son statut de "coiffeur-employé", le jeune est-il réellement apte à couper les cheveux, à les colorer et les mécher en salon? Peut-il générer un chiffre d'affaires qui soit en rapport avec son salaire additionné aux charges patronales? Bien sûr que non. Plus de temps sera nécessaire.

Si le BP donne droit à l'apprenti d'être responsable d'un salon ou même propriétaire, est-il capable d'assumer de telles fonctions à la sortie du CFA? Toujours pas. Là aussi, le temps sera nécessaire.


Malheureusement, les Mentions Complémentaires sont niveau 5 comme le CAP, ne donnent aucune capacité légale supplémentaire et n'apportent aucune augmentation de salaire. Pour toutes ces raisons, beaucoup de jeunes pensent que c'est du temps perdu!!!! Pour autant, elles offrent du temps supplémentaire afin de mieux préparer son BP, du temps pour voir et revoir les cours pour ne jamais les oublier tout au long de sa carrière.


Mesdames, Messieurs, j'espère alors que vous pourrez mieux défendre les intérêts de vos élèves et la valeur de votre travail.


Merci à tous pour votre investissement personnel passé et surtout à venir!



Laurent Micas

lundi 26 septembre 2011

Joseph DiMaggio

Tu pourrais me dire que ces quatre photos n'ont rien à voir. 
En effet.

Je les ai juste choisies parce qu'elles me plaisent. Mais, comme c'est flagrant, elles ne proviennent pas de la même collection. 
Seul le créateur leur est commun: Joseph DiMaggio.

Joseph coupait les cheveux des membres d'un groupe dont il était le batteur avant de changer de voie. Dans sa carrière, il a puisé une grande inspiration auprès d'Odile Gilbert.
Aujourd'hui, Joseph est Portfolio Artist pour L'Oréal professionnel aux Etats-Unis. Il travaille beaucoup aussi dans les coulisses des défilés de couture.





dimanche 25 septembre 2011

Comment je lisse mes cheveux?

On veut du lisse!!
Ok, mais pas n'importe comment. 
Comment en prendre soin? 
Comment ne pas l'abîmer avec les plaques?
Quel est le bon geste professionnel?

En ce moment, tout le monde veut lisser ses cheveux. Plus ou moins. Alors les produits et les techniques se multiplient, mais attention! tous ne sont pas bons pour nos cheveux.

Pour lisser les cheveux, plusieurs solutions existent: le brushing (à la brosse ou aux plaques), le défrisage (classique ou japonais), le soin brésilien.

Avant un brushing, il faudra prendre la précaution de protéger les cheveux de la chaleur avec un lait, un sérum. Mais le mieux est une huile naturelle. C'est toujours mieux quand c'est naturel (*).
Pour toutes les autres choses, il y a l'utilisation des plaques. Que ce soit pour un brushing amélioré, pour un défrisage japonais ou pour un soin brésilien. C'est là que le bât blesse.

Le passage des plaques chauffantes ne se fait pas n'importe comment. Si le réflexe est d'écraser le cheveu entre les deux plaques et de tirer jusqu'aux pointes pour le raidir au maximum, ce n'est pas la bonne méthode. De  cette façon, on va juste affiner et altérer la chevelure. Les pointes en seront cassantes. 


Pour un travail efficace dans le plus grand respect de la fibre capillaire, il faut avancer en tapotant les plaques le long des cheveux. Des petits à-coups rapides et rapprochés. Ainsi, la coiffure est lisse sans que la matière soit écrasée et que les pointes accrochent.

samedi 24 septembre 2011

Spécial Hommes

Dans Coiffure de Paris, Medley par Patrick Ahmed nous offre un dossier de presse où l'homme se voit double.





modèle: Clément Barreda


vendredi 23 septembre 2011

The Art of Studio

Les 25 et 26 septembre, le Carrousel du Louvre accueillera les Paris Hair Days. Probablement l'évènement le plus attendu de l'année.

Pour l'occasion, Bruno Weppe fera 4 shows sur la grande scène et présentera son académie The Art of Studio. A travers cette formule, Bruno souhaite former des coiffeurs à l'art du travail en studio et leur apprendre à créer leurs propres dossiers de presse.


Vidéo à voir sur Facebook.

jeudi 22 septembre 2011

mercredi 21 septembre 2011

The fashion show

Ils étaient tout un groupe d'étudiants de l'IPAG avec Fiorella, Olimpia, Mélodie, Julien, Emeline, Nicolas, Thomas et David. Ils avaient un projet commum: un défilé.

Il leur a fallu trouvé un lieu. Ils ont choisi le Negresco, hôtel mythique de Nice.
Ils avaient besoin de stylistes. Plusieurs créateurs azuréens ont répondu à leur demande: Les Secrets de Kali, Patricia Barrere & Ludivine Création, LCS Création, Sandra Maurel, Carioca Love, Les 2sous de Laura et Trasparenze.
Ils ne pouvaient pas tout faire tous seuls. Ils ont obtenu de l'aide: Agathe pour les photos, Guillaume pour le son et les lumières, Louis-Marie pour chanter, Make-up Academy pour .... les maquillages (bien sûr) et moi, Laurent, à la coiffure, aidé de Benoît.

Tout au long de la journée, un vrai ballet s'est organisé dans un salon du Negresco. Ces huit étudiants n'ont rien négligé. Ils ont même pris le soin d'inviter la presse.

Pour moi, qui suis habituellement assistant dans les coulisses, j'étais alors maître à bord pour les coiffures. Les couturiers sont venus me voir les uns après les autres afin de m'expliquer leurs meilleures pièces. Il m'a fallu prendre en considération les particularités de quelques tenues plutôt extravagantes pour y associer la coiffure.

A la suite, Kali, créatrice, nous a concocté deux films de l'évènement. Un pour les coulisses et un pour le défilé.
Je ne m'en lasse pas...




lundi 19 septembre 2011

Geo Pop by OC Network Productions

C'est pour sa collection Geo Pop que Chad Clark a imaginé cette coupe déstructurée. Les côtés sont ultra dégradés et les cheveux du dessus de tête viennent se positionner par dessus afin de créer un volume en conservant la longueur.
Chad souhaitait mettre en valeur les belles et élégantes lignes de son visage en laissant dégagés les pommettes et le cou.

Pour la couleur, Chad s'est inspiré de Andy Warhol. Il a voulu des couleurs comme des néons. Sur le thème de la répétition, pour sa collection de 4 modèles, Chad a placé les mèches au mêmes endroits. Seules les couleurs différent.



coiffeur: Chad Clark

maquillage: Rachel Hamilton
modèle: Beth

 




dimanche 18 septembre 2011

Enfin un lissage brésilien performant!

Voila environ 5 ans que le soin lissant brésilien est arrivé en France tel un raz-de-marée. Cette déferlante n'est pas prête de s'arrêter. Plusieurs marques se lancent dans la course. Et comme pour tout, il y a à prendre et à laisser?. Parfois le marketing de certains laboratoires utilise l’appellation "lissage brésilien" pour des produits qui n'en sont pas mais sont des défrisants, comme c'est le cas pour X-Tenso Moisturist. D'autres ont des résultats aussi efficaces qu'en se mettant du beurre sur la tête. On peut lire sur différents forums que quelques personnes ont trouvé leurs cheveux plus abîmés après qu'avant...
Moi-même, j'ai testé plusieurs marques depuis quelques années avant de trouver la perle rare: Natura Keratin.

Natura Keratin est un soin qui puise sa kératine et ses apports dans différents produits naturels organiques: complexe de kératine de cystéine, aloe vera, infusions botaniques (fraise, kiwi, orange, citron, myrtille).
En plus d'être plus efficace que les autres soins lissants brésilien, Natura Keratin a une arme redoutable à son avantage: un soin régulateur de pH qui s'utilise en dernière opération, après le passage des plaques chauffantes. Il permet de na pas rester esclave de la chevelure pendant les 3 jours suivants. En effet, après l'application d'un soin lissant brésilien, on doit généralement rester 3 jours sans se laver la tête, sans s'attacher les cheveux et, pendant ce laps de temps, il faut lisser indéfiniment les cheveux pour en garantir la forme. Ce délai doit être respecter afin que le pH du cheveu se remette de lui-même à son taux normal. A l'issue de quoi, la kératine est alors prisonnière de la fibre capillaire pour 3 mois.

Le soin régulateur de pH permet, de façon instantanée, de parvenir à un taux correct.
Ainsi, dès le jour même de l'application, on peut s'attacher les cheveux, les boucler ou autre. Et la kératine n'est que mieux fixée dans le cheveu.

Evidemment, Natura Keratin ne contient pas de formol!



samedi 17 septembre 2011

Hair to nails

En septembre 2010, la Haute Coiffure Française nous offrait une beauté, une créativité de la racine des cheveux jusqu'au bout des ongles comme le précisait Christophe Gaillet.

So Nails a apporté LA touche finale au travail déjà ultra complet d'une équipe bien rodée entre les coiffeurs, les stylistes et les maquilleurs.



photo Laurent Micas

photo Laurent Micas
photo Laurent Micas


vendredi 16 septembre 2011

Comme une Empreinte dans ma mémoire

Samedi 10 septembre, le weekend commence chargé. Je dois accompagner mon employeur et des collègues pour coiffer pour un mariage à Théoul-sur-mer. Je fais les 45 km en scooter!

A la suite, nous prenons l'avion pour Paris pour le show "Empreinte" de la Haute Coiffure Française. Lorsque nous arrivons au Carrousel du Louvre, Sophie Bauçais, Cyril Fourcade et Laurent Tourette sont sur la scène pour des répétitions qui ont commencé depuis le matin. Nous installons nos affaires dans le backstage. La pièce est encore calme aujourd'hui. Les choses vont au ralenti entre préparation des cheveux, fabrication des accessoires et répétitions. Je retrouve mon ami Jérémy Blanc affairé, lui aussi, à la confection de bijoux de cheveux pour Laetitia Guenaou.
A 19 heures, je quitte ce lieu prestigieux, témoin de nombreux évènements de la mode.

Après une soirée et une nuit de repos (ou presque. Je suis quand même à Paris...), le jour J débute par un rendez-vous de l'équipe à 7h30 devant le Carrousel. Jérémy Humbert  et Mariano Verrone (coiffeur argentin rencontré à Buenos Aires lors du show d'avril) sont venu nous prêter main forte.
Les coulisses n'ont rien à voir avec la veille. Environ une centaine de personnes y grouille. Entre les sept coiffeurs membres de l'équipe de création de la HCF, leurs assistants, Damien Dufresne (maquilleur) et son staff, celui de Joël Guillermain (chorégraphe), les stylistes: Bruno Guiot, Tania Zekkout, les nombreux techniciens et les innombrables mannequins...


Pour le matin, nous préparons un show sur le thème SM pour lequel Philippe Laurent et Laurent Tourette travaillent ensemble. Ils ont imaginé des hauts chapeaux tels ceux de la Garde Britannique  ainsi que des casquettes bicolores. Le tout non-pas en poils d'ours, mais en cheveux naturels. Évidement! Après ces longues heures de préparation (qui débutent plusieurs semaines à l'avance), arrive enfin l'entrée en scène...

C'est toujours exceptionnel. Même si je ne suis pas un des coiffeurs attendus sur le plateau, mais l'assistant, je n'en ressens pas moins une forte émotion. Plus de 2000 personnes sont là, à observer le moindre de nos mouvements. Tous scrutent le petit détail qui peut les aider à magnifier leur travail en salon. Les flashs crépitent de tous les côtés. Les caméras sur bras articulé viennent nous étudier telles les antennes d'un escargot.

Pendant que je suis assistant sur scène, j'observe moi aussi la salle. Certains spectateurs prennent des notes. D'autres s'exclament de surprise. Quelques-uns tentent de braver les agents de sécurité pour prendre des photos de plus près. Et, en une poignée de minutes à peine, le public est à l’unisson pour nous offrir des applaudissements de remerciement. Il n'est pas rare que nous ayons un standing-ovation aussi. Nous tournons les talons et repartons dans nos coulisses sans un regard en arrière.


Aussitôt, nous nous remettons au travail pour défaire les coiffures du premier passage et poursuivre les préparations du show suivant. Le backstage fourmille d'une activité non-stop jusqu'en fin de journée. Chaque équipe ne ralenti que le temps de grignoter un sandwich.

Ce dimanche 11 septembre 2011, l'après-midi se veut formatrice. Ainsi, après la remise du prix HCF Trophy et la victoire de Anne Veck, les deux tableaux suivants, en coupe et en chignon, se font dans le calme et les explications de chaque geste coiffeur.

En fin d'après-midi, le spectacle s'arrête, la salle se vide, les coulisses se remplissent. Les mannequins s'amusent à se photographier avant qu'on leur retire leur tenues et coiffures ultra-extravagantes. Plusieurs personnes viennent derrière le rideau pour féliciter les coiffeurs, maquilleurs et stylistes. Ces derniers ne manquent pas de se congratuler entre eux.
Comme des petites fourmis toujours au travail, les assistants défont les dernières coiffures et rangent le matériel.

Vers 17h00, la valise bouclée, je quitte le Carrousel du Louvre, retrouve le soleil déclinant et l'air frais sur le visage, puis vais dormir un peu, heureux d'avoir participé, une fois de plus, à cet évènement majeur dans la mode française et internationale.

jeudi 15 septembre 2011

Coiffure de mariage

Quelques créations de Denis Holbecq pour sa collection mariage. 




photos: Pierre-Henri Berthezène pour L'Oréal professionnel

mercredi 14 septembre 2011

Coque et banane, mode d'emploi

photo Laurent Micas
La coupe de cheveux courte dans la nuque. Encore plus pour les côtés.

Une fois, les cheveux coupés, il faut les placer et créer une véritable sculpture. Pour cela, il est nécessaire d'avoir les bons outils: séchoir à embout fin, brosse ronde moyenne, gel fixant et laque.

Le gel est déposé en racines afin de garantir la tenue du volume. Pour sécher, il faut beaucoup tirer sur les racines, pour les décoller. En rabattant légèrement chaque côté vers le milieu. La brosse aidera à donner une forme bien bombée à la partie avant de la coque.
Les cheveux doivent impérativement être secs avant de fixer le tout à la laque.

Le petit plus: on peut vaporiser la laque en faisant des séparations à l'intérieur de la coque pour mieux maintenir l'ensemble.





mardi 13 septembre 2011

Quand la photo est expression

Cyril Laforêt est un jeune coiffeur basque. Il a fait ses armes chez Christophe Gaillet, à Anglet, où il a beaucoup appris.
Après avoir affiné ses talents dans différents concours, Cyril a quitté les salons de coiffure pour se consacrer aux studios et aux défilés.


Cyril a voulu sublimer la plagiste. Que la douceur et l’authenticité  de l'océan se mettent au service de cette sirène ultra sexy.


Raz-le-bol des sentiers battus, des obligations et des interdits. Cette femme à la position hautaine ne compte pas se laisser faire. Elle a tous les droits. Même celui de fumer ou de se noircir les yeux.



Sur ces deux images, Cyril nous montre combien cette belle brune parait libre et dynamique. Mais en fait, prisonnière, elle est enchaînée par les dictas stricts de la mode. 



contact: laforetcyril@gmail.com

lundi 12 septembre 2011

L'Odysée Dia

C'est en 1990 que Diacolor gelée a vu le jour. C'était déjà une révolution dans le monde de la coloration étant sans ammoniaque et avec un pouvoir de couverture entre celui d'une coloration traditionnelle et celui d'un colorant direct.
Plus tard, la gamme Diacolor Richesse est venue enrichir l'offre avec une couverture des cheveux blancs plus importante et une plus grande palette des reflets.
Ensuite, Diacolor Hi-Richesse est arrivé avec un révélateur plus puissant (15 volumes contre 9) et donc une plus grande intensité dans les reflets.

Aujourd'hui, L'Oréal professionnel reformule le tout et nous propose DiaRichesse et DiaLight accompagnés de 3 révélateurs (6, 9 et 15 volumes) ainsi que des nuances "clear" pour un pur effet glossy.
DiaRichesse couvre jusqu'à 70% des cheveux blancs et est évidemment sans ammoniaque.
DiaLight a une technologie acide et respecte ainsi le pH du cheveu. Il apporte alors une très grande brillance et peut être utilisé plus facilement après d'autres services techniques comme une décoloration, un balayage, un défrisage ou une permanente.






Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas