vendredi 2 septembre 2011

De Caracas à Merida

En août, je suis allé visiter le Vénézuela. Après un bref passage à Caracas, j'ai surtout profité de Mérida pendant quelques jours.
Entre un séjour à Los Llanos entouré d’innombrables oiseaux et de caïmans, et un vol en parapente, j'ai aussi cherché les salons de coiffure. Et il n'y a pas de quoi fantasmer. Je n'ai rien vu d'extraordinaire dans la décoration ou l'agencement. Quoique.... d'un certain côté, j'en ai vu des fantastiques. Avec ce salon dont les murs sont tapissés de motifs zébrés. Ou celui qui n'a pas de vitrine mais une porte par laquelle il faut passer de profil tellement elle est étroite.

photo: Laurent Micas

En observant aussi les vénézueliens, rien ne m'a bouleversé. Au niveau coiffure, le pays ressemble beaucoup à ce que nous avions début 90'. J'ai vu des dégradés plein de marques de ciseaux, des mèches qui ressemblent à des rayures blanches.
Il y en avait quand même un! J'ai rencontré un styliste qui crée des vêtements et des accessoires pour Volatile (vous les trouverez sur un site et sur Facebook). Ce garçon porte une coiffure contemporaine sans être excentrique pour autant. Il habite le nord du pays, proche de la mer des Caraïbes. Pour le lui avoir demandé, il me disait que seul 2 ou 3 salons de coiffure lui semblent convenables dans sa région.

Comme beaucoup de pays d’Amérique latine, le Vénézuela n'est pas au top de sa forme au niveau économique. Je ne peux que souhaiter à tous les vénézueliens que les choses changent pour eux. Qu'ils aient plus de moyens et de facilités dans leur vie au quotidien. Puis qu'ils en profitent pour s'actualiser côté mode et coiffure.

photo: Carlos Molina

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas