jeudi 27 octobre 2011

Je coupe mes cheveux à la pleine Lune

La Lune a une grande influence sur notre monde. Sur nos océans, surtout.
Comme "la matière attire la matière" (c'est la gravité qui nous permet de garder les pieds collés au sol ou que l'eau coule toujours vers le sol), notre planète se tord à chaque instant pour adopter une forme de ballon de rugby sous l'influence de son satellite. Ce dernier subit une torsion identique. Cette forme ovale se déplace en suivant la position de la Lune. Si l'élasticité de la terre est assez faible, celle de l'eau l'est beaucoup plus, ce qui nous donne un effet de marée qui tourne autour du globe. En un lieu fixe, cet effet se reproduit deux fois par jour, chaque jour, que la Lune soit pleine, noire ou en croissant.


Il faut tordre le cou aux idées reçues.
Ainsi, si notre astre doit avoir la moindre influence sur notre corps ou nos cheveux, c'est une influence qui doit revenir deux fois par jour et non à la condition d'une coupe à une certaine date.
Par ailleurs, vu la distance qui nous sépare d'elle, l'influence physique que peut avoir la Lune sur notre corps est 10 fois moins que celle de la personne située à côté de nous. 


lundi 24 octobre 2011

Angel & Devil

Olaf van den Wildenberg en fait toujours deux fois plus. Alors, pour sa collection "Rock", IL a créé des coupes en non-jonction et a proposé deux coiffages pour chacune. Sur une version la non-jonction peut apparaître flagrante et être cachée sur la deuxième. 
Dans son salon à Amsterdam, Olaf fait la même chose. Il offre deux possibilités de coiffage à ses clients afin qu'il puissent faire évoluer la coiffure au grès de leurs envies. 




Scorpion

coiffure: Remo Iseli
maquillage: Dominic
photo: Adrian Portmann

dimanche 23 octobre 2011

Dis-moi tout

Afin d'être toujours au plus proche de toi, d'avoir les réponses aux questions que tu poses ainsi qu'à celles que tu ne te posais pas encore, de pouvoir t'apprendre et te surprendre, je te demande ton avis sur les sujets  abordés dans L'Essentiel de la Coiffure.

Tu peux donc exprimer ton souhait sur un sondage disponible sur Facebook. Celui-ci n'est pas restreint puisque tu peux rajouter des propositions à celles que j'avais prévues initialement. Certains l'ont déjà fait.

Alors va sur Facebook et exprime-toi!



samedi 22 octobre 2011

Rede Globo

En se promenant sur la grande avenue piétonne de Curitiba au Brésil, on pouvait se faire coiffer entre deux achats.
Alejandro Valente s'était installé pour quelques heures afin de proposer ses services aux personnes qui le désiraient. Alejandro et son équipe étaient entourés de photographes et cameramen pour l'occasion. Ce coup de pub a fait un gros buzz au Brésil.
Alejandro sera présent en 2012 dans un des congrès les plus importants au monde pour présenter son travail et ses techniques de réalisation. 










vendredi 21 octobre 2011

Chic and street

Il y a tout juste quelques jours que Corentin Mc Fly a fêté ses 20 ans. Cette jeunesse ne l'empêche pas d'être déjà très actif professionnellement. Il a préparé plusieurs concours dont celui de Champion du Monde. Il coiffe les Miss pour l'élection organisée par Geneviève de Fontenay. Et il s'amuse à créer ses premiers visuels. Pour cet essai (très bien réussi, je trouve), il a voulu un style chic et décalé. Il a donc choisi un modèle avec des racines de mèches pour la touche de négligence puis lui a apporté du glamour en attachant les cheveux de façon plutôt naturel. Rien de figé.



photo: Megabrain
coiffure: Corentin Mc Fly
maquillage: Ludovic
modèle: Marie Michaud



photo: Megabrain
coiffure: Corentin Mc Fly
maquillage: Ludovic
modèle: Marie Michaud



jeudi 20 octobre 2011

Mes cheveux frisent, je fais quoi avec?

Ils moussent. Ils crêpent. Ils gonflent. Bref, ils rendent la vie dure.
Mais comment faire pour avoir de belles boucles qui tiennent toute la journée?

Il faut apprendre à les écouter puis à les dompter.
Ça commence par le choix des produits de coiffage. Les cheveux dont les boucles retombent trop vite nécessitent un maintien qui peut être apporté par un gel fixant. Small Talk de BedHead ou Fix Moove de TecNi Art conviennent bien pour cette utilisation. Ils permettent de maintenir les boucles en place, sans qu'elles retombent dans la journée.

D'autres chevelures ont tendance à prendre vite du volume (trop). Les cheveux montent en frisotis sur la tête. Il faudra alors choisir un produit qui facilité le lissage de la fibre et l'alourdisse un peu. Smooth Ultime de Texture Expert est idéal pour cet usage.

J'ai souvent entendu parler d'une gamme de chez Catwalk: Curlesque. Je n'ai jamais en l'occasion de la tester mais il parait qu'elle est top pour les cheveux frisés.


coiffure: Ryan Paul Turner
maquillage: Maxime Poulin

Ensuite, il faut apprendre à bien travailler tous ces produits.
Là encore, les techniques sont différentes selon le degré de frisure des cheveux.

Lorsque les boucles sont trop lâches, il faut les remonter au maximum. Après avoir réparti un produit fixant, les cheveux doivent être séchés avec le minimum de ventilation. C'est dans ce cas que l'embout diffuseur du sèche-cheveux est indispensable. Les mèches doivent être déposées enroulées sur elles-mêmes dans le diffuseur pour le séchage afin de dynamiser les boucles. En aucun cas, il ne faut froisser ou secouer la chevelure. Ce geste casserait les boucles pour une mousse inélégante.
Afin que la coiffure tienne parfaitement la journée entière, les cheveux doivent être totalement secs à la fin du coiffage. On peut rajouter un peu du produit fixant à la fin du séchage.

Du côté des cheveux trop mousseux, trop volumineux, il faut parvenir à calmer le jeu. Après l'application du coiffant sur les cheveux mouillés, on doit simplement les peigner et les mettre dans le mouvement souhaité puis ne plus les toucher. C'est parfois cela le plus difficile: ne rien faire. Si jamais, on passe la main dedans ou si on secoue la chevelure, les boucles cèdent la place à de volumineux frisottis.

coiffure: Bruno Weppe pour Vog



mercredi 19 octobre 2011

Smart casual

Erwann Caillet a travaillé 5 ans en Grande-Bretagne auprès de Guy Kremer et Jonny Engstrom. Avec eux, il a participé à de nombreux shows et concours. Aujourd'hui, installé dans le sud de la France à La Garde, il crée ses propres images. Pour celles-ci, il choisi ses modèles autant dans la rue que parmi ses clients. De par son côté musicien, Erwann donne toujours une touche rock à ses coiffures. 

Son message: Ose et ne fais pas attention au regard des autres. Reste toi-même.


 Pour Charlène, Erwann s'est inspiré de Victoria Beckham, la Miss Posh Spice. Avec cette texture froissée coiffée en 5 minutes, il a créé une fée urbaine.


coiffure: Erwann Caillet

photo: Bert Goeman


Un marron chocolat vient encadrer le regard afin de l'adoucir et de contraster l'intensité du cuivré flamboyant.


coiffure: Erwann Caillet

photo: Bert Goeman

Ici, un balayage réalisé sans ammoniaque grâce à Majimèche vient souligner cette épaisse frange qui met en valeur la douceur des traits et la force du regard.


coiffure: Erwann Caillet

photo: Bert Goeman

Robin a un look Surf Rock qui allie la classe masculine et le côté séducteur de ce teenager.


coiffure: Erwann Caillet

photo: Bert Goeman


mardi 18 octobre 2011

Parle moi

Pour que, toi lecteur, tu trouves plein d'infos intéressantes et plein de belles photos sur ce blog, je passe beaucoup de temps à lire la presse spécialisée, à consulter des sites et à visionner quantité de pages et de profils sur Facebook.

Je suis alors régulièrement en contact avec des coiffeurs des quatre coins du pays, ou du bout du monde pour parler de leurs créations. Et je suis toujours étonné de voir combien il est difficile à un coiffeur de donner la moindre explication sur ses photos.

Ce n'est pourtant pas anodin. Ça se prévoit ce genre de chose.
Au niveau logistique, il faut un ou des mannequins, un maquilleur, un habilleur, un photographe, un studio. Côté artistique, le coiffeur peut avoir besoin d'extensions, de perruques, d'accessoires... Pour programmer l'ensemble, il lui faut se réunir avec les intervenants afin que chacun connaisse le thème et puisse suivre la ligne de conduite. Pour choisir son matériel et guider l'équipe, le coiffeur doit savoir ce qu'il veut obtenir comme ambiance. Cela lui demande plusieurs heures, plusieurs jours voire plusieurs nuits blanches de réflexion.

Malgré cela, lorsque je m'entretiens avec des coiffeurs sur leurs photos finalisées, je dois souvent leur tirer les verres du nez afin de savoir d'où vient le choix d'une coupe, d'une couleur, d'un coiffage ou d'une ambiance. C'est comme si, au lendemain du shooting, tout ce qu'il a construit dans sa tête disparaissait soudainement.

Heureusement que quelques-uns font des dossiers de presse...



lundi 17 octobre 2011

Cocktail de boucles

Christos Vourlis est coiffeur freelance en Grèce. Il coiffe pour Vogue, Votre Beauté, Vima Donna,... ainsi que pour des défilés de mode.

Il est également le coiffeur de la chanteuse grecque Eleni Foureira.
Pour ses coiffures, Christos utilise différents fers à boucler afin de mélanger les textures avant de reprendre le tout avec les doigts. Ainsi, les boucles ont un résultat beaucoup plus naturel.


Photo: Nikos Liakos
Coiffure: Christos Vourlis
Maquillage: Christina Agatha
Stylisme: Rania Aravidou/Stratos Fil

Photo: Nikos Liakos
Coiffure: Christos Vourlis
Maquillage: Christina Agatha
Stylisme: Rania Aravidou/Stratos Fil



vendredi 14 octobre 2011

Paris Hair Days, première!

Eve Laborderie
Fin septembre, l'évènement tant attendu: Paris Hair Days a eu lieu au Carrousel du Louvre à Paris. Dans l'éditorial de L'Eclaireur, Eve Laborderie nous dresse un bilan assez dur pour cette première édition mais encourageant pour l'avenir.

Eve nous explique que la programmation de haut vol n'a pas suffit à compenser une manque de communication, un tarif d'entrée trop élevé et une commercialisation tardive. D'après la journaliste, les shows et workshops ont attiré beaucoup de monde contrairement à la partie expo et aux podiums.
En revanche, Eve Laborderie reste très positive quant aux futures éditions de Paris Hair Days dont elle pense que le potentiel reste encore à explorer.

Toutes les photos sur la médiathèque.


jeudi 13 octobre 2011

Révolution

C'est dans les rues d'Athènes qu'Eleftherios Kikeris, salon Prestige, a puisé l'imagination pour 4 portraits de couples. Il a voulu définir des ambiances différentes pour chaque image. Ainsi, on peut retrouver un couple rebelle, un rétro, un rock et un teenager. Chacun y va de sa petite touche de rébellion.





mardi 11 octobre 2011

J'ai les cheveux gras, je ne sais plus quoi faire!


Cela provient d'un dérèglement du fonctionnement de la glande sébacée .
Ce problème doit absolument être traité car il peut en générer d'autres: pellicules, chute de cheveux,...
En premier traitement, un simple shampoing adapté suffit. Bien sûr, c'est comme pour tout, meilleure est la qualité, meilleur est le résultat.

Afin d'optimiser au mieux les capacités traitantes du shampoing, celui-ci peut être appliqué sur les racines avant de mouiller la chevelure. Il sera alors au plus près des glandes sébacées. Là où il est utile. Il faut bien répartir le produit sur toutes les racines par un léger massage avant de le laisser pauser quelques instants. Ensuite, on pourra apporter un peu d'eau, le faire mousser puis terminer le shampoing normalement.
Ce processus est à faire périodiquement: une fois pas semaine, par exemple.

Si cette utilisation ne suffit pas, il faut prendre un traitement à l'argile blanche en plus du shampoing spécifique.

lundi 10 octobre 2011

Motion Statement

Douceur, mouvement, brillance, naturel, voila tout ce qui caractérise la collection de Jan Larsen.
 Jan a voulu un retour à l'authentique et à l'original.
Les coupes sont créées pour pouvoir être coiffées avec des ambiances différentes selon les moments de la journée. 
Pour les coiffages, Jan et son équipe utilisent plusieurs produits pour apporter un maintien, un effet lisse ou autre, mais ils privilégient toujours la coupe de cheveux qui doit retomber parfaitement avec des volumes bien placés. 



modèle: Catrine Fischer




samedi 8 octobre 2011

Duel au vestiaire

Biblond s'interroge au sujet du code vestimentaire en entreprise.
"Faut-il laisser chacun libre de son style quitte à risquer de graves fautes de goût, ou imposer un uniforme pour faciliter le quotidien de son équipe?"

Dans les salons de coiffure, beaucoup de règles différentes existent. Certains employeurs fournissent un uniforme dans son intégralité ou juste un t-shirt ou une chemise. D'autres laissent libre choix sur le vêtement, du moment qu'il est noir ou blanc. Il y a également ceux qui n'attachent pas d'importance à la couleur mais au style: moderne ou classique selon les cas. Et enfin, quelques coiffeurs ne donnent aucune règle.

Dans le magazine, on peut lire le témoignage de Laurent Delafoy (Maison Gérard Laurent) qui  nous explique que le noir est de rigueur dans son salon: "de l'apprenti aux managers, tout le monde est vêtu de la même façon. Je crois que mes collaborateurs apprécient cette uniformité..... Je pense aussi que le noir donne de l'assurance au coiffeur devant la cliente: en noir, on en impose."

Avec un avis différent, Xavier Scordo se dit incapable de travailler dans un salon où l'on impose une tenue. Il préfère un univers de mode et de diversité. Xavier raconte aussi que c'est une bataille quotidienne car les coiffeurs n'ont pas tous du goût!

Jérôme Guezou et Sébastien Bafcop (Angel Studio Concept Store), invités à la rédaction du numéro 22 de Biblond donnent leur avis sur le sujet: "pour nous, pas d'uniforme, mais une harmonie de couleurs imposée. Le salon étant déjà très coloré et personnalisé, on évite ainsi l'esprit "dépareillé" sans enlever la personnalité de chacun des collaborateurs."


Pour ma part, je suis assez perplexe après la lecture de ces témoignages. Entre celui qui assume parfaitement ses règles vestimentaires, le second qui se veut libre mais surveille que les looks correspondent au salon. Et les derniers qui ne veulent pas d'uniforme mais une harmonie de couleurs. Finalement, tous ont leurs règles à eux. Plus ou moins strictes. Plus ou moins avouées. Chacun veut quand même contrôler d'une façon ou d'une autre les tenues de ses équipes.
Les employeurs qui laissent carte blanche à leur staff sur l'habillement sont très rares. Mais en y pensant, le même phénomène existe dans certains bureaux où le personnel est "autorisé" à avoir une tenue décontractée le vendredi. Tenue qui a des codes tout aussi drastiques que l'inévitable "costume-cravate". On peut mettre un jean, oui, mais pas troué. On peut oublier la cravate, oui, mais pas plus d'un bouton de chemise de défait. On peut se chausser plus confortablement, oui, mais pas en tongs......

Certaines "libertés" sont beaucoup plus réglementées que les règles elles-mêmes.

vendredi 7 octobre 2011

Blonde, brune ou rousse?

Tu t'es certainement souvent retrouvée devant un coiffeur qui te demande quelle couleur tu veux. Et là, tu ne sais pas trop quoi répondre.
Est-ce que je fais du foncé, du roux, du marron, du blond, des mèches....?

En fait, tu n'es déjà pas certaine de ce qui te va au visage.
Comment être sûre de faire le bon choix?

Tu peux commencer par différencier plusieurs choses qui peuvent être choisies séparément:
-si la couleur est claire ou foncée
-si tu veux un reflet chaud ou froid
-si tu as envie de nuances ou d'uniformité

Je vais essayer de te guider pour faire le tri dans ces différentes options.

photo Laurent Micas

Les couleurs sont rangées dans deux catégories: chaude (doré, cuivré, rouge, acajou) et froide (cendré, irisé, violine).
Certaines peaux sont plus ou moins rosées. Il ne faudra pas les associer à des teintes chaudes. A part cet avertissement, toutes les autres associations seront permises selon tes envies. Tu ne dois pas te sentir freinée.

Ensuite, comment choisir si la couleur doit être claire ou foncée?
Il faut savoir que chaque chose a un "pour" et un "contre". A toi de valider le "pour" que tu veux absolument et le "contre" que tu peux accepter.
En fonçant la coloration, les yeux sont mis en avant. Le regard est intensifié. On semble avoir une plus forte personnalité mais en même temps ça durcit les traits.
Si tu éclaircis tes cheveux, tu trouveras ton visage plus doux, mais aussi plus effacé.

En dernier, il te faut savoir si tu veux quelque chose d'uniforme ou si tu préfères un effet nuancé. Là, c'est juste une question de gouts et de préférences.
Pour ma part, je te conseillerais de toujours garder quelques variations dans ta couleur. Même infimes.
Dans une chevelure naturelle, le soleil, la mer et le temps créent des modifications de teintes sur les longueurs. Cet effet est alors important à conserver si on veut un look très naturel.

photo Laurent Micas

jeudi 6 octobre 2011

Hair made maid


C'est avec une idée de recyclage et de vintage que Silvana Büsch a pensé ses photos. Rien n'a été mis de côté.

En préparant ce shooting, Silvana a pensé à l'économie mondiale qui n'est pas en pleine forme en ce moment. Elle a donc réutilisé des cheveux pour créer le stylisme (aussi léger soit-il).

Pour  les coiffures, elle a voulu un style très libre et naturel, à l'image de l'ambiance des années 60. Elle ne souhaitait pas faire quelque chose de trop "sortie de chez le coiffeur". Côté coloration, Silvana a simplement mis en valeur la teinte des modèles sans la dénaturer.

Finalement, les images ont été retouchées afin de leur donner un aspect vieilli.

coiffure: Silvana Büsch
maquillage: Yann Boussand Larcher
photo: Oliver Rust

coiffure: Silvana Büsch
maquillage: Yann Boussand Larcher
photo: Oliver Rust

coiffure: Silvana Büsch
maquillage: Yann Boussand Larcher
photo: Oliver Rust

coiffure: Silvana Büsch
maquillage: Yann Boussand Larcher
photo: Oliver Rust


mercredi 5 octobre 2011

The show must go on

photo Laurent Micas

Depuis quelques années, tous les pays du monde vivent une grande crise économique. Crise qui a de fortes répercutions et qui touche l'Union Européenne, aujourd'hui, via la Grèce.
Ayant suivi un grand coiffeur, ce mois-ci, dans ses déplacements pour L'Oréal professionnel et la Haute Coiffure Française à Athènes, j'ai beaucoup observé tout ce que je pouvais.

En quittant l'aéroport, j'ai vu des véhicules assez récents sur la route. Je me dis alors que les grecs ont pu se permettre de changer de voiture pour du neuf dans les 10 à 15 dernières années.
En arrivant dans la ville, je vois des bâtiments dont les étages semblent juste empilés les uns sur les autres. Aucune fioriture. Aucune extravagance. Aucune couleur. Alors je pense que, si les années 60 à 90 ont nécessité des constructions, celles-ci ont été faites probablement de façon rapide et économique dans un climat d'austérité qui n'accepte pas la fantaisie architecturale.

9h
Le lendemain de notre arrivée, nous commençons le casting et les préparatifs à l'académie L'Oréal. Les cheveux des mannequins sont colorés puis lissés ou ondulés. Même les deux garçons ont droit à quelques mèches de balayage. Entre autres, nous utilisons les nouveaux DiaRichesse et DiaLight puisque nous devrons les présenter en soirée pour le lancement.  Nous collons des extensions, arrangeons des perruques. A côté de nous, Grigoris Pyrpylis et son équipe embellissent les mannequins à coups de blush, fard et gloss.

Maria Dretaki et Konstantinos Xristopoylos, membres de l'équipe HCF Grèce préparent également leur passage sur scène.

photo Laurent Micas
13h
En milieu de journée, nous nous rendons à la Villa Médicis où aura lieu le show. Nous découvrons un lieu décoré dans un style baroque très modernisé. Le plafond est couvert de roses blanches et d'étoiles bleues. C'est dans ce décor poétique que tout s’accélère et que nous terminons nos coiffures.
A chaque voyage, à chaque show, c'est toujours étonnant. En arrivant, nous ne nous connaissons pas tous, voire pas du tout. Et au fil de la journée, la création avançant, nous nous sentons de plus en plus proches. Une complicité se construit en même temps que le travail avance.

17h
Nous sommes prêts. La salle est remplie. Tellement, que beaucoup de personnes sont debout. Natasha vient ouvrir la soirée et le spectacle commence...

mardi 4 octobre 2011

Recto Verso

Dans un look, on dit souvent que la coiffure et les chaussures sont primordiales. Le coiffeur lyonnais Grégory Mastrostafano a mis en image cet adage. En collaboration avec un photographe et une amie mannequin, il a sélectionné le stylisme et a imaginé deux coiffures pour chaque tenue. Ainsi, l'ambiance peut complètement changer.
Pour Grégory, la coiffure est variable selon l'état d'esprit de chacun. D'une part la coiffure est faite pour sublimer et embellir, mais elle peut aller totalement à l'encontre de tout cela pour aboutir à une opposition.

coiffure Grégory Mastrostefano
photo Jonhatan Lagresle

coiffure Grégory Mastrostefano
photo Jonhatan Lagresle

coiffure Grégory Mastrostefano
photo Jonhatan Lagresle

coiffure Grégory Mastrostefano
photo Jonhatan Lagresle

coiffure Grégory Mastrostefano
photo Jonhatan Lagresle

coiffure Grégory Mastrostefano
photo Jonhatan Lagresle

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas