mardi 18 octobre 2011

Parle moi

Pour que, toi lecteur, tu trouves plein d'infos intéressantes et plein de belles photos sur ce blog, je passe beaucoup de temps à lire la presse spécialisée, à consulter des sites et à visionner quantité de pages et de profils sur Facebook.

Je suis alors régulièrement en contact avec des coiffeurs des quatre coins du pays, ou du bout du monde pour parler de leurs créations. Et je suis toujours étonné de voir combien il est difficile à un coiffeur de donner la moindre explication sur ses photos.

Ce n'est pourtant pas anodin. Ça se prévoit ce genre de chose.
Au niveau logistique, il faut un ou des mannequins, un maquilleur, un habilleur, un photographe, un studio. Côté artistique, le coiffeur peut avoir besoin d'extensions, de perruques, d'accessoires... Pour programmer l'ensemble, il lui faut se réunir avec les intervenants afin que chacun connaisse le thème et puisse suivre la ligne de conduite. Pour choisir son matériel et guider l'équipe, le coiffeur doit savoir ce qu'il veut obtenir comme ambiance. Cela lui demande plusieurs heures, plusieurs jours voire plusieurs nuits blanches de réflexion.

Malgré cela, lorsque je m'entretiens avec des coiffeurs sur leurs photos finalisées, je dois souvent leur tirer les verres du nez afin de savoir d'où vient le choix d'une coupe, d'une couleur, d'un coiffage ou d'une ambiance. C'est comme si, au lendemain du shooting, tout ce qu'il a construit dans sa tête disparaissait soudainement.

Heureusement que quelques-uns font des dossiers de presse...



Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas