lundi 21 novembre 2011

L’Empire du soleil levant rue Royale

Ils sont dans le hall d’accueil. Quelques-uns ont la curiosité de s’éloigner un peu du groupe pour nous regarder préparer les modèles de loin. Ils semblent ne pas oser s’avancer.  Timidité ? Discipline ? Les deux, peut-être…

Nous  préparons les couleurs des 4 jeunes filles puis le moment vient de démarrer la formation.
Ils sont tous installés, sagement. Un directeur de L’Oréal professionnel leur présente le groupe avec l’aide d’une traductrice. Dans les coulisses, un écran nous retransmet les images de la salle. Un instant après, Julie, Jean-David et moi-même sommes appelés par notre employeur afin de saluer notre assistance nipponne.
Le coiffeur-ambassadeur décrit chaque étape pendant ses démonstrations de coupe puis mes deux collègues se relaient pour aller sécher les cheveux des modèles.
Il est surprenant de voir ces 30 japonais, si sages jusque-là, se ruer pour toucher les chevelures et prendre des photos lorsque les coiffures sont terminées.  Ils semblent frénétiques. Avides d’informations. Et émerveillés de tout ce que nous pouvons leur apporter.
Au fil de la matinée, nous voyons les visages s’animer et s’illuminer. Ils enregistrent tout ce qu’ils peuvent et nous donnent en échange des sourires et des bravos.

photo: Laurent Micas


Après une pause pour le déjeuner, nous retrouvons nos 30 stagiaires répartis par deux sur des jeunes filles venues leur offrir leurs cheveux pour l’après-midi.  Nous avons chacun un groupe.


Dans ce genre de journée, nous avons l'habitude de voir des coiffeurs pressés de couper, ou qui veulent absolument nous montrer ce qu'ils savent faire. Là non. Nos japonais sont différents. Ils semblent..... "timides du ciseau". Nous devons les forcer un peu pour qu'ils osent dégrader les cheveux des modèles ou travailler les franges.

La journée ne s'en est pas moins terminée avec de chaleureux remerciements, des sourires, et des cadeaux....

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas