vendredi 3 février 2012

Jean-Yves, de 9h à...

La jeune fille installée au bac à shampooings m'explique qu'après une première visite en août, elle a choisi de revenir aujourd'hui pour sa coupe. Anaïs, qui lui lave les cheveux, est venue à la rencontre de Jean-Yves en répondant à une annonce. Le salon ouvrait juste. Ce salon qui en constamment en travaux depuis trois ans. Jean-Yves s'en charge lui-même, weekend après weekend. Il peint les lambris, il monte un mur de pierre, il chine de nouveaux objets de décoration,... Au point que c'est devenu un des sujets principaux de conversation. "Alors, quoi de nouveau depuis la dernière visite? Qu'est-ce qui a changé?", questionnent les clients.


Juste avant d'entrer dans le salon, j'ai d'abord été frappé par les inscriptions sur la porte:

Comment?
sans rendez-vous
Quand?
de mardi à samedi
de 9h à ...

Ces trois petits points représentent bien Jean-Yves qui ne se contente pas des "petits horaires". Il travaille, simplement, et tant que ça lui plait. Dans cet état d'esprit, Jean-Yves et Anaïs ont coiffé pendant un an et demi lors des soirées Rainbow Power, les dimanches soirs. Et avant d'être à Nice, Jean-Yves animait des shows pour Sebastian à Paris ou ailleurs. Plus jeune encore, il avait commencé en participant à une édition du Mondial Coiffure Beauté avec un employeur aquitain.


Aujourd'hui, les journées au salon n'ont donc pas de limites arbitraires. Jean-Yves non-plus. Dans son travail, il n'aime pas se cantonner. Il ne recule devant aucune demande. Jean-Yves a donc fait le choix de ne pas mettre en avant une prestation au détriment des autres. C'est un coiffeur complet. Et ses clients sont ravis de cette ouverture d'esprit. Ils n'hésitent pas à le lui dire. En direct au salon, mais aussi sur le site de Qype où il est le salon le mieux référencé de France.

Lorsque je demande à Anaïs ce qu'elle imagine pour l'avenir du salon, elle pense à faire des nocturnes afin de toucher une autre clientèle. Jean-Yves, lui, l'esprit toujours aussi libre, fourmille d'idées qui vont du développement du salon niçois à un retour à Paris.

L'avenir est plein de surprises et ce jeune coiffeur aime se laisser surprendre.



Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas