mercredi 30 mai 2012

The State of Lobetta

Le magazine professionnel franco-britanique Tribu-te a publié, dans son édition du printemps 2012, un message de Robert Lobetta:

Nous entrons dans une période où la "vieille garde" de notre métier réduit son temps de travail ou s'approche de la retraite. Nous ne pouvons que déplorer la perte de leur incroyable talent, mais en même temps, c'est avec plaisir que nous accueillons les nouveaux meneurs qui vont influencer notre perception et l'avenir de notre art à partir de maintenant. La coiffure ne devient pas seulement un sujet à prendre au sérieux, elle commence aussi à développer sa propre conscience. 
Jamais il n'a été aussi essentiel d'être transparent, de montrer comment et pourquoi les choses ont été crées. La durabilité des nouveaux produits et services ainsi que l'espace travail sont en train de changer. Maintenant, nous savons plus que jamais à quel point notre métier a une implication morale, et que tout le monde, des groupes internationaux aux propriétaires de salon, en passant par les stylistes indépendants, doit reconnaître ses responsabilités éthiques. 
En lançant des idées inédites, en favorisant la réflexion, ces pionniers pourraient impliquer un changement personnel chez chacun de nous. Alors que les salons s'efforcent d'évoluer et de s'adapter, un nombre important de nouveaux entrepreneurs se tourne vers des cultures originales. De jeunes enseignes fabriquant des produits semblent pousser comme des champignons, prêtes à s'engager dans cette ère naissante. Au lieu d'une poignée de perspectives, voilà que nous en découvrons des centaines! Quant à l'ouverture et l'inspiration qui accompagnent ces idéologies récentes, elles sont tout simplement fantastiques...



We can only lament the loss of their great talent, but we also welcome the new pioneers that will influence the way we perceive hair, and how the future of our craft will look even in this decade. Hairdressing is not only getting serious, it is beginning to crow a conscience.
Never before has it been so important to be transparent, and to show how things have been created, and why. The sustainability of new products ans services, along with the conditions of the workplace are about to change. We have never been more aware than we are now that our craft is endowed with moral implications, and the individual stylist has to acknowledge their ethical responsibilities. 
By instigating ideas, and stimulating reflections of past ans future, pioneers in hairdressing might bring about a personal change in all of us. Whilst salons are still learning to evolve and adapt to this new decade, countless entrepreneurs are devoting themselves to new cultures. Even more exiting still is the multitude of fresh, young manufacturing houses that seem to be popping up ready to embrace a new era. Instead to hundreds, and the openness and inspiration that comes along with these innovative ideologies is "fantastico"!

lundi 28 mai 2012

Battle en coiffure chez Biblond

Dès demain, le Hair Battle de Biblond reprend du service. Pour ce concours sur Facebook, les coiffeurs peuvent déposer jusqu'à 3 photos de leurs créations afin de les soumettre aux votes lors de duels.
Tout le monde peut aller découvrir les créations les plus folles et voter pour celles qu'il préfère. Les votes sont ouverts du 29 mai au 19 juin sur l'application du concours sur Facebook.



jeudi 24 mai 2012

C'est avec de bons outils qu'on fait de belles choses

Pour bien travailler son brushing, il faut être bien équipé. Et pour cela, les marques ne manquent pas d'ingéniosités et de créativité.

Dans le genre efficace, Corioliss a créé une gamme de 4 brosses rondes très bien faites, Thermochromic.
Ces brosses ont une base en céramique, qui permet une bonne répartition et un bon équilibre de la chaleur, avec un revêtement ionique qui change de couleur lorsqu'il est chauffé par le séchoir. Le dégagement d'ions négatifs évite l'électricité statique et aide à refermer les écailles, ce qui apporte une plus grande brillance ainsi que de la douceur. La chevelure sèche aussi plus rapidement. Le brushing prend moins de temps. La gamme a aussi le gros avantage d'avoir, parmi les 4 diamètres proposés, une très grosse brosse qui permet de plus facilement lisser les cheveux.

Si je vous parle aujourd'hui de la gamme Thermochromic de Corioliss, c'est parque je l'utilise au quotidien depuis plus d'un an. J'ai vu la différence en changeant de brosses. Mon travail a été beaucoup plus rapide et plus beau. Les cheveux se coiffent facilement.

Les brosses sont aussi disponibles sur le site de Corioliss.


mardi 22 mai 2012

Simple et efficace

En 2009, le coiffeur-photographe britannique, Desmond Murray, a remporté un British Hairdressing Award de Schwarzkopf dans la catégorie masculine. Pour ce concours, Desmond avait choisi un stylisme simple et une prise de vue originale qui met en valeur les visages et les coiffures. Ces dernières sont faciles à porter et parfaitement dans  la tendance, même 3 ans après. 

coiffure et photo: Desmond Murray

coiffure et photo: Desmond Murray

coiffure et photo: Desmond Murray

coiffure et photo: Desmond Murray


coiffure et photo: Desmond Murray

dimanche 20 mai 2012

Effilage vs dégradé

Chaque jour, je rencontre des personnes qui veulent une coupe dégradée mais pas effilée, ou l'inverse, sans trop savoir quelle est vraiment la différence entre ces deux termes.

Dégradé et effilage sont, effectivement, deux choses bien distinctes et compatibles.

coiffure Bruno Weppe pour Any d'Avray

Une coupe qui n'a pas de dégradé est un carré. Ce qui concerne donc une très grande partie des coupes de cheveux. Le dégradé façonne la structure de la coupe en déplaçant les volumes et en les répartissant. Un dégradé léger gardera de la longueur sur le dessus de la tête pour positionner les volumes sur le bas de la coupe. Un dégradé important remontera les volumes. Les cheveux du dessus seront plus raccourcis.

Madonna coiffée par Orlando Pita
photo Mario Testino
stylisme Versace

L'effilage est un travail réalisé sur les pointes. Il permet d'effacer les lignes de coupe trop marquées, d'alléger les pointes afin qu'elles s’emboîtent mieux et que le coiffage en soit facilité.

coiffure Bertram Kainzner

Lorsque vous allez dans un salon de coiffure, l'important n'est pas d'utiliser le bon vocabulaire (que vous ne connaissez pas forcément), mais de bien expliquer ce que vous souhaitez et surtout ce que vous ne voulez pas!




vendredi 18 mai 2012

RIP DS

Depuis longtemps, elle avait senti l'amour "I feel love". Elle avait aussi déjà chanté sa dernière chanson "Last dance".  Hier, la diva du disco, Donna Summer, s'est éteinte.
Nous avons pu la connaitre avec ses cheveux longs qu'ils soient frisés, souples ou raides, plus ou moins dégradés, bruns ou châtains,... mais toujours ultra sexy.






lundi 14 mai 2012

L'Album par Biblond

Le magazine professionnel de coiffure, Biblond, a édité cette année L'Album #1, livre de tendances avec des idées coiffures pour tous les styles et tous les cheveux. Cet album piloté par Stéphane Amaru donne, pour chaque coupe, le temps nécessaire pour se coiffer à la maison comme sur la photo et le temps d'attente entre 2 coupes de cheveux avant de devoir retourner au salon de coiffure.


Ainsi, on sait que la coupe ébouriffée avec les côtés rasés réalisée par Nahéma Abaroudi pour Jean-Claude Aubry se coiffe en 15 minutes et s'entretient tous les mois,

coiffure: Nahéma Abaroudi pour Jean-Claude Aubry

Ou que cette coiffure rousse réalisée par Laurent Decreton se prépare en 20 minutes et demande un réajustement tous les 2 mois.

coiffure: Laurent Decreton

vendredi 11 mai 2012

L'après HDA

Pour la septième année, Schwarzkopf nous a offert un très beau concours, au mois de mars: les Hairdressing Awards. Les plus grands coiffeurs français ont fait le déplacement et ont pu découvrir en direct les vainqueurs de ce prestigieux concours: William Cerf (coiffeur de l'année et région nord), Luc Drouen (région parisienne et catégorie public), Ersan Ismael (région ouest), Olivier Lucas Clauzel (région sud), Gérard Kuchno (région est), Robin Navarro Harraga (coiffure masculine), Walter Armanno (avant-garde), Nahema Abaroudi (couleur), Olivier Dufresne et l'académie Trends Academy (meilleure équipe), Davide Pereira Palos (catégorie presse) et Pierre Ginsburg (jeune talent).

coiffure Walter Armanno

La maison allemande a su faire les choses bien: des hôtesses et hôtes aux regards d'argent, des créatures futuristes et lumineuses en statues dans des sphères transparentes (oeuvres de Walter Armanno) et du champagne, évidemment!! Je me dois de remercier chaleureusement Sylver Boll qui m'a permis d'assister à cette remise de prix qui a été, pour moi, l'occasion de rencontrer enfin plusieurs personnes avec qui j'ai pu souvent échanger pour écrire des articles sur L'Essentiel de la Coiffure.

coiffure Pierre Ginsburg

La soirée pilotée par Anthony Kavanagh a gardé un excellent rythme. Les remerciements des lauréats étant alternés par des sketchs ou des plaisanteries.
La seule chose qui pouvait manquer à cet évènement était un vrai show coiffure. En ouverture et en fermeture de la soirée, nous avons pu voir des défilés de mannequins. Ces dernières n'ont fait que défiler avec des perruques sur la tête et aucun coiffeur n'a travaillé sur la scène. Mais j'imagine que ce n'était pas le thème du jour et que cela est réservé à d'autres occasions...

coiffure Olivier Lucas Clauzel

Cela fait presque deux mois que la remise de prix a eu lieu, j'ai posé quelques questions à trois de nos vainqueurs:

Comment vous êtes-vous préparé à ce concours?
-Olivier Lucas Clauzel: Je crée une collection par an et je suis habitué à travailler avec des photographes. J'ai donc, pour ce concours, procédé comme pour la configuration d'une collection.
-Walter Armanno: J'ai commencé la préparation bien 4 mois avant la date de clôture des dossiers. Tout d'abord, le projet a été conçu autour d'un verre avec mon photographe, Thomas Lachambre, et ma styliste, Maddlyne Di Mino, pour décider vraiment les points clef et les inspirations et surtout fixer la date et le lieu du shooting.
-Pierre Ginsburg: J'ai gagné la participation à ce concours sur la page Facebook Coiffure, donc grâce à Mouns Dridi. Puis j'ai rapidement trouvé une équipe avec Gabin Fueyo (photographe), Esther Ontherocks (modèle), Inès Returta (maquilleuse) et Melissa St Clair Braude (styliste).

Olivier Lucas Clauzel

Comment avez-vous choisis les coiffures et les couleurs pour vos photos à présenter?
-Olivier Lucas Clauzel: Je me suis inspiré d'un mouvement artistique, en l’occurrence, le rétro-futurisme et je lui ai donné une traduction graphique et postmoderne de son imaginaire. Pour synthétiser, le rétrofuturisme à travers des oeuvres cinématographiques et littéraires la dérive des sociétés modernes vers un monde dystopique où chaque individu est enfermé dans l'uniformisme, dépourvu de liberté individuelles, dans des sociétés aliénantes. Les coiffures devaient donc être strictes et géométriques avec des lignes minimalistes et les couleurs plutôt froides et uniformes.
-Walter Armanno: Je les ai d'abord dessinées sur papier par rapport à ce que j'imaginais, puis j'ai commencé avec les structures et leurs formes... Au fur et à mesure du temps et avec différents essais, je voyais mes coiffures apparaitre. Le travail d'élaboration a pris beaucoup de temps. Après avoir terminé les bases, les journées ont été consacrées à un travail très répétitif et très long, de mèche par mèche. Ma collègue Elodie m'a assisté pour aller plus vite.  Côté couleur, j'avais envie de rester sur du naturel et du chaud. Rien de flashy. La forme était très imposante donc mieux valait rester dans des couleurs naturelles.
-Pierre Ginsburg: J'ai cherché parmi les tendances, entre autres dans la collection Essential Looks de SchwarzkopfEt c'est tout naturellement que j'ai opté pour un blond platine pimenté de quelques touches de couleur vive sur une coupe géométrique. Mon choix a été conforté à la vue des tendances 2011/2012 de créateurs tels qu'Issey Myake qui a joué avec des couleurs percutantes associées à des looks rétros pour un résultat ultra contemporain.

Walter Armanno

Comment avez-vous reçu le prix? Avec quelle émotion?
-Olivier Lucas Clauzel: Une très grande émotion! Je pensais avoir à peine une chance mais je savais aussi que mon projet, subversif et peu conformiste, pouvait passer pour un ovni. Ce ne fut pas le cas puisque je reçus deux prix. Très surpris, j'eu du mal à trouver mes mots.
-Walter Armanno: Je ne pensais pas gagner. J'étais vraiment surpris. Je crois que c'était le plus beau moment de ma vie. Recevoir un "Oscar" de mon métier par rapport à ma vision des choses, c'est juste exceptionnel.  Pour cet instant, j'invite tous les coiffeurs à y participer et à essayer de gagner, car l'émotion est vraiment unique.
-Pierre Ginsburg: J'ai reçu le prix des jeunes talents car c'est la vie :). Je plaisante, mais je suis super heureux, fier de l'équipe et encore plus motivé pour la suite!

Comment le prix a-t-il été perçu par votre entourage, vos collègues?
-Olivier Lucas Clauzel: Quand je suis rentré à Bordeaux, nous avons fêté ça avec tous les salons Figure Libre qui l'ont vécu comme une récompense collective. Ces trophées ont été reçus avec beaucoup de fierté par tous. Mes collègues en ont beaucoup parlé autour d'eux.
-Walter Armanno: Tous mes collègues m'ont félicité. Ça m'a fait vraiment plaisir. Je pense que ce prix a boosté pas mal de personnes de mon équipe à s'inscrire à des concours et à relever le défi.
-Pierre Ginsburg: Ma famille est très fière de moi. Mes amis et mes profs du CFA aussi sont très contents.

Pierre Ginsburg
photo: Lucie Barguisseau

Vos clients sont-ils au courant du concours, du prix? Quelles réactions de leur part?
-Olivier Lucas Clauzel: Nos clients se sentent confortés dans le choix de venir chez nous. J'ai été étonné de l'impact que cela avait pu avoir auprès de mes amis et de la presse.
-Walter Armanno: Il est rare que j'en parle à mes clients. Je cible ceux avec qui partager cette histoire. Et je commence à me retrouver avec une clientèle assez particulière, très avant-gardiste, d'ailleurs.
Pierre Ginsburg: Les clientes sont au courant, bien sûr. Elles sont ravies que l'apprenti de leur salon ait remporté un prix aussi important.
Que pensez-vous que ce prix vous a apporté?
_Olivier Lucas Clauzel: J'ai donné pas mal d'interviews (Sud Ouest, NRJ12, Biblond, L'Eclaireur, C à Vous/France 5, Tribu-te,...) C'est un titre honorifique reconnu par la profession et c'est pour moi cela la vraie récompense. Et, quoi qu'on en dise, pour les regards extérieurs, cela apporte une crédibilité supplémentaire
-Walter Armanno: Ce prix est la plus grande reconnaissance dans le métier. Les "Oscars" de la coiffure! Même la télé et la presse nationale en parlent. Tous les plus grands coiffeurs sont passés par ce concours: Angelo Seminara, Trevor Sorbie, Marc Hayes. Gagner un Hairdressing Award est la plus grande reconnaissance qu'un coiffeur puisse recevoir dans son métier.
-Pierre Ginsburg: Ce prix m'a apporté une reconnaissance de mon travail et ça me montre que je peux y arriver encore et encore...

Préparez-vous d'autres concours?
Olivier Lucas Clauzel: Je suis déjà en préparation de deux collections, et je donne des formations un peu partout en France. Je prépare deux autres concours: The Big One et Hairdressing Awards.
-Walter Armanno: Oui, je participe au concours Tony & Guy Award qui est un concours interne pour le staff de chaque salon. Pour celui-ci, je présenterai ma dernière série "Dévotion" qui est accès sur le duo coupe/couleur. Je serais aussi dans une catégorie "équipe" avec Patricia, Stéphane et Elodie. Je commence aussi à préparer les Hairdressing Awards 2012 pour retenter le défi et essayer de remporter un autre award.
-Pierre Ginsburg: Oui, je prépare d'autres concours comme celui de Métamorphose pour lequel je viens d'être sélectionné à nouveau.


A lire aussi, l'article sur les préparatifs des Hairdressing Awards.

mercredi 9 mai 2012

Coiffeurs orphelins

Il est né en 1928, à Londres d'un père grec et d'une mère espagnole.
Il a commencé à travailler comme apprenti coiffeur à l'âge de 14 ans.
Il a fait ses débuts aux côtés du grand coiffeur britannique Raymond Bessone.
En 1954, il a ouvert son premier salon à Londres.
Dans les années 70', il part à la conquète des Etats-Unis et y implante sa marque.
En 1980, le groupe américain Procter & Gamble achète son nom afin de développer une gamme de produits capillaires. 
Il a créé le célèbre "Bob", court, sans laque, brillant et facile à placer. 
Il a inspiré les plus grands coiffeurs du monde. 
Son style, très reconnaissable est aussi très copié, car apprécié. 
Aujourd'hui, Vidal Sassoon est décédé dans sa résidence à Los Angeles.

Nous pouvons tous pleurer cet homme qui a révolutionné notre profession. 
Notre plus bel hommage sera de perpétuer son style toujours aussi actuel.


mardi 8 mai 2012

Le Mari de la coiffeuse



Il y avait, dans notre ville, un salon situé dans un quartier calme. Un salon dans lequel on ne coiffait que les hommes et qui était tenu par une alsacienne, très belle. La belle Madame Schaeffer. Il n'y avait presque jamais personne dans son salon. Il n'était pas utile de prendre rendez-vous. Elle n'avait pas de mari. Elle avait sans doute beaucoup d'amants. Moi, j'aimais aller chez elle.

-Bonjour.

En poussant la porte, une odeur épatante envahissait mes narines. Un mélange de lotion, de laque, d'androse, de shampooing. Une odeur d'ivresse. Mais l'odeur plus extraordinaire était l'odeur de Madame Schaeffer elle-même. Cette femme était rousse. Elle avait une odeur corporelle assez forte qui, peut-être, incommodait certains clients, mais qui, moi, m'enivrait. C'était comme si son corps tout entier sentait l'amour. J'adorais ça.

-Qu'est-ce que je vais te couper?
-C'est ma mère. Elle aime que j'ai les cheveux très courts.

Le moment du shampooing était déjà un délice: Madame Schaeffer penchée sur moi, sa poitrine frôlant presque mon visage et cette odeur dont je m'imprégnais en prenant de longue inspirations silencieuses. Le soir, dans mon lit, je la respirais encore, avec cette envie vraisemblablement de la prendre dans mes bras.

-Alors, ça va l'école?
-Oui.
-Toujours bon élève? Tu as de la chance. Moi, je n'aimais pas l'école. Je détestais la sévérité. 

Un jour de juin 47, avant notre départ en vacances, il se passa quelques chose dont je devais me souvenir toute ma vie. Il faisait très chaud. Elle sentait encore meilleur.




Extrait de "Le Mari de la coiffeuse", film de Patrice Leconte (1990).
Dans cet extrait: Henry Hocking et Anne-Marie Pisani. Voix de Jean Rochefort.

dimanche 6 mai 2012

Hairdresser: Qui sera le meilleur coiffeur?

Aujourd'hui, tout le monde est très occupé à se demander pour qui voter pour les élections présidentielles françaises. Lequel fera le moins de fautes pour les 5 années à venir? Lequel défendra le mieux l'image et la santé de la France?....

Dans deux semaines, d'autres votes commenceront. La chaîne AB1 vous pose une question: Qui sera le meilleur coiffeur?



10 coiffeurs ont été sélectionnés afin de vivre plusieurs semaines ensemble et de mesurer leurs capacités professionnelles lors d'épreuves. L'émission sera présentée par Benoît Dubois (ancien coiffeur et vainqueur de Secret Story 4). Dans le jury, vous retrouverez Jo Elvin (Éditrice pour Glamour UK) et James Brown (coiffeur britannique de Kate Moss, Liv Tyler, Gwyneth Paltrow et bien d'autres).

vendredi 4 mai 2012

On s'la coupe c'tte frange?

La frange courte est un accessoire dynamique que peu de personnes osent porter. Elle met pourtant en valeur les visages et les coiffures. La frange courte est notamment idéale pour les grands fronts qui laissent souvent apparaître l'arrondi de l'os frontal et la peau brillante à cet endroit.


Sur un grand front bombé, une frange longue a du mal à rester coiffée dans la journée. Très souvent, elle s'ouvre sur un épi et perd de son charme.


De son côté, la frange courte cache juste ce qu'il faut de la courbure et de la grandeur de l'os frontal. Le regard reste alors dégagé et conserve sa place centrale dans le visage qui, lui-même, bénéficie d'une géométrie plus ovale et donc plus élégante.


 Cette frange courte peut alors être déclinée de façons variées selon les visages et les goûts différents. Dans sa forme, elle peut être faite horizontale ou arrondie. La longueur peut être comprise entre 3 et moins de 1 centimètre (recommandé pour les cheveux frisés). Enfin, la ligne de coupe peut aussi être travaillée de façon différentes en étant pleine ou effilée. Chacun de ces détails pourra personnalisé une frange courte afin qu'elle vous mette le mieux en valeur.

mardi 1 mai 2012

1° mai, fête du travail

C'est au 16° siècle que le futur roi Charles IX a offert, un premier mai, un brin de muguet aux femmes qui l'entouraient. Depuis, le muguet est devenu le symbole du printemps.

Les grands mouvements politiques et sociaux du 19° et du 20° siècle  ont porté les ouvriers vers une journée qui leur est dédiée. En France, c'est en 1948, que le 1° mai devient officiellement "fête du travail".









Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas