mardi 19 février 2013

10° LBF, l'émotion avec

Je me dépêche de déposer de chaque côté de la scène un panier avec le matériel et les produits puis fais le tour de la salle pour m'installer, accroupi, à côté du premier rang.

Roméo et Juliette sont enlacés sur un banc, au devant de la scène, dans le noir. La musique douce accompagne leur étreinte. Avec l'arrivée de la lumière, les 1800 personnes installées dans la salle voient venir une jeune fille qui sépare les deux amoureux et prend leur place sur le banc central. Derrière elle, de nouveaux personnages entrent en scène. L'un d'eux semble chercher quelque chose... ou quelqu'un plutôt. Il s'avance dans le public. D'un côté, puis de l'autre. Il passe juste à côté de moi (je me serre contre la rangée de fauteuils) puis il trouve enfin celui qu'il cherchait.

Le coiffeur-ambassadeur monte les 5 marches pour aller à la rencontre de la personne assise. Il sort ces ciseaux et un peigne de la poche de son veston et commence à lui couper les cheveux dans des gestes lents et gracieux. Les cheveux volent et glissent doucement vers le sol. Sans parole, la jeune fille accompagne son coiffeur du regard et lui sourit en sachant qu'il est en train de la rendre encore plus belle en lui revalorisant ses boucles légères.

Dans l'après-midi, Jérémy Blanc à mis en place les cheveux de cette première personne en les twistant pour les cranter à l'aide d'un gros fer à boucler.


Je quitte un instant ma place pour repasser dans les coulisses et donner le sac d'outils à Mercutio qui assistera Eric pour un coiffage à la Brigitte Bardot.

Tybalt sermonne sa cousine. Il ne veut pas qu'elle fréquente un Montegu. Puis deux jeunes filles s'avancent. Elles sont très sexy, habillées d'un tee-shirt moulant et d'un petit short et coiffées d'un mini chapeau. De vraies pin-up! 

Je contourne à nouveau les rangés de fauteuils pour ne gêner personne. Je vois que l'ensemble du public est très attentif. Les deux belles pin-up qui sont coiffées sur scène sont de vraies actrices. Elles incarnent parfaitement leur rôle et jouent avec, chacune leur tour,  par une suite de poses caricaturales.

Afin de créer un volume plus important et d'apporter des reflets aux chevelures de ces deux belles pin-up, Jérémy Blanc et moi, en nos qualités d'assistants d’Éric, avons ajouté quelques bandes d'extensions roses pour l'une et blonde pour l'autre. Nous avons ensuite twisté les cheveux au fer à boucler *.  

Vient le moment pour moi de repartir sur la pointe des pieds dans les coulisses et d'y troquer mon appareil photo pour la mallette d'assistant. 

J'entre lentement sur la scène et viens m'installer sur le banc. La superbe Victoria Vachtouchk est déjà là. J'ouvre un journal et discute des actualités avec elle jusqu'à ce que le coiffeur-ambassadeur vienne me taper sur l'épaule pour que je me lève pour l'aider. 
Délicatement, nous ôtons cet énorme chapeau de cheveux noirs qui retombent de chaque bords en reflets roses. Le coiffeur entame une surprenante création avec un volume simple qui se place sur le vertex. C'est alors qu’il saupoudre délicatement la coiffure de petits bouts de cheveux d'un rose aussi profond que la framboise avec quelques touches de fushia. Dans la salle, tout le monde s'interroge sur la nature de ce qu'il  dépose sur la chevelure. Malgré les écrans géants qui retransmettent instantanément les gestes d’Éric, certains spectateurs doutent de ce qui se passe en direct sous leurs yeux.

Plusieurs jours avant notre départ pour l'Espagne, il a fallu teindre des extensions avec différents mélange afin d'obtenir les roses souhaités. Le mélange de diverses tonalités apporte un relief éclatant. Ensuite, il nous a fallu couper en petits morceaux ces mêmes cheveux et les ranger soigneusement.

Juliette et Roméo se retrouve enfin, malgré les interdictions qui sont les seuls points sur lesquels les deux familles puissent se mettre d'accord. Les amoureux dansent enlacés. Leurs corps fusionnent.

Dans l'oreillette, le metteur en scène, Joël Guillermain, me demande de retourner en coulisses. Mon coiffeur ambassadeur L'Oreal professionnel LBF L'Oreal Business Forum Espagne Salou Tarragone anniversaire show cloture L'Essentiel de la Coiffure Laurent Micas hairshow scene hairdresser congres symposium  fait signe de rester: sa coiffure n'est pas terminée. Joël insiste. Éric insiste....


... Je récupère le chapeau de cheveux noirs et roses puis quitte la scène. Juste 3 marches pour quitter le plateau et être dans le backstage. Sur l'écran de contrôle, je vois Victoria qui se lève et qui avance langoureusement. Elle semble portée par la musique des Parapluies de Cherbourg. Elle est sublime! L'ensemble des mannequins se met en mouvement. Elles se croisent sur le devant de la scène afin de se placer pour le final.

Roméo et Juliette se tiennent au milieu, l'un contre l'autre. 

Plusieurs sentiments sont en moi à ce moment-là. Il y a le plaisir d'avoir aidé à créer de si belles coiffures qui sont imaginées et étudiées depuis plusieurs semaines, l'excitation d'être présent sur le grand show de clôture du 10° anniversaire du L'Oréal Business Forum, la fatigue après trois jours d'activité dédiée sur place à ce show, le relâchement d'une heure de concentration afin que toutes les actions du spectacle s'enchaînent parfaitement à la seconde près.

Eric s'avance jusqu'au milieu de la scène. A l'oreillette, j'entends le metteur en scène qui s'adresse à Eric: "Attends. Regarde ce qui se passe. Regarde les tous dans la salle". Les applaudissements redoublent alors d'intensité. Je me sens parcouru de frissons. J'avance un peu ma tête pour voir la salle derrière de le rideau au moment où Joël confirme ce que je vois: "Tu vois, ils se lèvent. Les 1800!". Les larmes me montent aux yeux avec l'intensité de l'instant. En me retournant vers l'écran de contrôle, je vois qu'Eric aussi se dirige à l'avant de la scène, vers le public. 
Jérémy et moi retournons sur le plateau, afin de saluer également. 


Plusieurs mois après, en écoutant le générique des Parapluies de Cherbourg ou en écrivant ce texte, les frissons sont toujours présents. 

Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas