vendredi 28 avril 2017

Entre deux tours


Bruno Mocher cumule les idées originales. Cette année, pour sa marque Generik, il a imaginé des shampooings habillés des caricatures des prétendants à l'élection présidentielle. Bien sûr, à ce jour, il n'en reste plus que deux. Il faut savoir, alors, lequel (avec ceux de son parti politique qui prendront les postes de ministres) le soignera au mieux les cheveux des français. 

Les ministres, députés et autres sénateurs ont une multitude de sujets à traiter pendant leur mandat. Et parfois, ils se penchent sur l'artisanat. On entend parfois parmi les publicités de la radio ou de la télévision que l'artisanat est le premier employeur de France  (2000 milliards d'euro, soit 25 % du PIB, et 7 millions de salariés). Et la coiffure est le plus gros secteur de l'artisanat français! C'est dire l'importance économique de cette profession bien qu'elle soit découpée en très petites entreprises (principalement). 

La loi du 18 juin 2014 a pour objectif de "soutenir une offre commerciale et artisanale diversifiée sur le territoire français en favorisant le développement des très petites entreprises". Ça a l'air plutôt sympa comme programme. Dans tout cela, il y a une révision des baux commerciaux pour éviter que les loyers ne s'enflamme à la hausse, la création du régime unique de micro-entreprise (en remplacement de micro-fiscal et micro-social), plus de facilité pour accéder au régime de l'EIRL, la maîtrise des implantations de très grands ensembles commerciaux, et plein d'autres choses très utiles pour le travail mais très ennuyeuses à écrire pour moi et à lire pour toi. 
Cette loi a été proposée par Martine Pinville, élue socialiste. Ce projet à l'Assemblée nationale a obtenu 323 votes pour et 1 contre. Parmi ces 323 personnes, il y a 200 de la gauche, 16 écologistes, 4 centristes et 3 de la droite. Malgré ces 3 députés favorables, la majorité de l'UMP s'est abstenue. Ni pour, ni contre. Le seul vote contre cette loi vient de Jean Lassalle. Il aurait peut-être fallu que le texte soit rédigé en béarnais pour lui...
Mais pour ce vote, on peut noter des absents: les 2 députés FN du moment: Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Colard

La nièce de Marine Le Pen (qui pourrait être ministre si tatie devient Président) n'est pas toujours absente de l'hémicycle de l'Assemblée Nationale. Voici quelques-uns de ses votes:


Good bye Beard

Shooting Nana Tisley Booking Agency _ coiffures Laurent Micas