dimanche 27 janvier 2019

INsight a la cote en salon

L'homme vit sur Terre comme une mouche sur une ampoule. Il s'agite autour de ce globe qui le fascine sans se rendre compte qu'il court à sa perte. Bien des maux sont irréparables. Mais nous ne sommes pas obligés de suicider l'humanité, toute la vie terrienne (et tout le reste), juste pour un peu d'argent en plus. En revanche, les actions pour faire marche arrière sont urgentes, à notre époque. C'est pourquoi j'entame une série d'articles sur le changement écologique au sein de la coiffure.


Pour ouvrir le bal, j'ai demandé à Valérie Bentolila qui tient Côté Salon à Nice, de bien vouloir se prêter au jeu de l'interview. J'avoue que je ne suis pas allé chercher très loin pour ce premier entretien: Valérie est mon employeur. Je travaille pour elle depuis un peu plus d'un, avec un plaisir au quotidien.

Valérie Bentolila à Côté Salon
Laurent Micas: Valérie, tu réalises, toi aussi, combien la nature est impactée par les innombrables nuisances humaines. Je sais que tu as déjà changé quelques unes de tes habitudes.

Valérie Bentolila: Oui, comme tu le soulignes, la Terre est très salie, la nature est abîmée et détruite par la pollution, l'industrie et beaucoup de choses.Cela fait 2 ans que j'ai commencé à utiliser des colorations végétales. C'est un service long à faire; le résultat est parfois instable; mais c'est tellement plaisant de ne pas utiliser de pétrochimie, de ne plus respirer toutes ces émanations de produits.

LM: Les clientes adhèrent-elles facilement à l'idée de faire du végétale?

VB: Lorsqu'on leur en parle, la première fois, elles adorent. Beaucoup sont tentées. Mais le végétale a ses limites. Et nous ne pouvons pas obtenir tous les résultats. Certaines clientes préfèrent alors rester aux colorations chimiques pour avoir le résultat qu'elles souhaitent. Celles qui veulent éclaircir leurs cheveux ou celles qui détestent les reflets chauds restent aussi fidèles à la chimie. Mais, l'idée du végétale avance doucement dans le salon. J'ai bon espoir.

LM: Y a-t-il d'autres points sur lesquels tu réduis ton impact planétaire?

VB: Des petites choses faciles à faire: Je n'utilise plus systématiquement la voiture. Je viens parfois travailler à pieds. Lorsque je ne suis pas chargée et si le climat le permet. Ça me fait déjà une belle économie d'essence! Nous avons aussi instauré le tri des déchets (en espérant qu'ils ne finissent pas entassés en Chine). Depuis presque un an, nous travaillons avec la marque INsight qui est aussi dans cet optique.

INsight à Côté Salon



LM: Parle moi un peu de ces produits. Que propose INsight?

VB: Cette marque est très complète. Avec des shampooings et des soins, mais aussi des produits techniques: couleurs, poudre éclaircissante et autres. La gamme d'entretien est variée avec des shampooings, des conditionneurs, des masques et des traitements qui répondent à beaucoup de demandes de mes clientes. Et des miennes, aussi. 

LM: Qu'ont-ils d'"écolo"?

VB: Les shampooings sont composés à 97 ou 98% de produits naturels. Et souvent bio. Les formules ne contiennent pas de colorants, pas de parfums chimiques, pas de paraben, pas de conservateurs. J'en oublie, mais on peut considérer que les perturbateurs endocriniens et les produits cancérigènes sont bannis. Les flacons sont en plastiques recyclables, comme tous. Mais surtout, ils sont en plastique recyclé! Ce qui est assez rare. Tout est fabriqué en Italie, donc à proximité de Nice. Les formules ne sont pas testées sur les animaux et ne contiennent aucun dérivé animalier.


LM:
 Quel est le regard de tes clientes sur ces produits?

VB: Elles aiment beaucoup. Comme le tarif est raisonnable, elles ont facilement fait un premier achat pour essayer. Maintenant, elles en redemandent. Elles adorent la légèreté. Leurs cheveux ne sont pas alourdis. Elles sont enchantées par la facilité d'utilisation avec les flacons à pompe. Et mes clientes sont, elles aussi, de plus en plus, conscientes de l'importance de faire attention à notre environnement en maîtrisant et en ciblant mieux notre consommation. 

LM: As-tu des chouchous, chez INsight?

VB: Oh oui! Je suis fan de la gamme AntiOxydant. Elle lutte contre les agressions extérieurs en débarrassant les cheveux de tous les polluants qui s'y agglutinent. Et le doux parfum à la carotte est un régal. 

Valérie Bentolila à Côté Salon
LM: Merci Valérie. On peut donc te retrouver en direct à Nice, à Côté Salon (22 rue Gioffredo) et en virtuel sur Instagram et Google.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire